Ce qu’on peut retenir de 2020

Quelle année de merde ! Je crois que même les plus pessimistes d’entre nous n’avaient pas prévu une année aussi pourrie. A telle enseigne qu’un artiste dont j’ignore le nom a été suffisamment inspiré pour proposer un logo pour cette année. Le voici, il est assez explicite par lui-même.

Année de merde

Comme chaque année, je vous propose de revenir sur les principaux événements qui ont marqué cette année.

Janvier

Après la Californie et l’Amazonie, c’est au tour de l‘Australie d’être confrontée à de violent incendies (les noms qui finissent en ie…). Pendant ce temps, le président Macron effectue une visite en Israel. Il est le premier président français à se rendre au Kotel. En Chine, un nouveau virus fait parler de lui, le SARS-Cov2, et la carte interactive des différents foyers de l’épidémie fait un véritable tabac sur mon blog. Aux Etats-Unis, Donald Trump doit répondre face à une procédure d’impeachement qui fera Pshttt comme disait Chirac.

Il est où le joli virus ?…

Février

Le virus débarque fait de plus en plus parler de lui, et l’OMS le baptise d’un joli petit nom: Covid-19. Un paquebot de croisière est coincé dans un port japonais, avec plusieurs dizaines de malades à bord. Fin février, le virus se diffuse allègrement au sein d’une réunion organisé près de Mulhouse, par une communauté religieuse. Les marchés financiers commencent à trembler. Michael Bloomberg décide que c’est le bon moment pour se lancer dans la campagne présidentielle américaine, et y engloutit plusieurs centaines de millions de dollars. Porté par la tempête Ciara, un moyen courrier bat le record de la traversée de l’Atlantique par un vol commercial, en moins de cinq heures.

Pour $400 millions, t’as plus rien

Mars

Ça y est, le Covid-19 est bien là, il s’est installé dans le nord de l’Italie qui confine, ainsi qu’en Espagne : un match de foot aurait fait office de super-cluster. Les marchés financiers s’effondrent dans un premier temps, mais s’envoleront de plus belle dans le courant de l’année : ceux qui ont suivi mes conseils en sont pour leurs frais. En France, le président de la République maintient les élections municipales malgré le risque sanitaire, mais annonce un confinement généralisé, d’abord pour un mois, puis un deuxième mois suivra.

Le virus fera près de 60 000 victimes en France, et plus d’un million et demi dans le monde durant les 9 derniers mois de l’année 2020. Au sein de la communauté juive, ces premières semaines seront tragiques, de nombreuses personnes ayant été contaminées lors des banquets organisés à l’occasion de la fête de Pourim. N’aurait-il pas été plus sage de les supprimer ?…

À la fin du mois, le premier ministre britannique Boris Johnson annonce qu’il a contracté la maladie. Il sera hospitalisé et même mis momentanément en réanimation. En France toujours, la pénurie de masque caractérise ce début de pandémie : le stock constitué depuis les précédentes épidémies n’a semble-t-il pas été renouvelé.

En Russie, Vladimir Poutine ne perd pas le Nord et prolonge son CDD.

World War III

Avril

La France apprend à vivre en confinement. Ce n’est pas gai tous les jours, mais cela pousse de nombreuses entreprises à faire appel aux logiciels de visioconférence comme Zoom, et à déployer le télétravail. La bande des auteurs des livres « expliqués à mon boss » en profite pour sortir un opuscule dédié au confinement, qui sera vendu à un prix modique et dont les revenus iront au soutien des équipes médicales. D’autres pays font des choix différents, comme les Etats-Unis ou la Suède : rien n’indique que ce choix soit vraiment meilleur. Un épidémiologiste marseillais, le Professeur Raoult, vante les bienfaits de la chloroquine pour lutter contre le virus.

Le livre que nous n’avions jamais souhaité d’écrire

Mai

Après deux mois passés à la maison, la France se déconfine le 11 mai. Un certain Jean Castex est nommé Monsieur déconfinement. Mais on est encore loin d’en avoir fini avec ce virus. Les épreuves du bac sont annulées, et la plupart des examens se dérouleront sous une forme réduite. La plupart des entreprises prolongent le télétravail. Les grands événements sportifs sont annulés (les JO 2020 à Tokyo) ou reportés (Roland-Garros, le Tour de France cycliste). SpaceX propulse son premier vol habité, en préparation d’un vol de liaison avec la Station spatiale internationale quelques mois plus tard.

Aux Etats-Unis, un certain georges Floyd trouve la mort lors d’une interpellation exagérément musclée. On l’entend crier « I can’t breathe » à plusieurs reprises sur un enregistrement vidéo. Cet événement va provoquer des émeutes dans de nombreuses villes aux Etats-Unis, et lancer une prise de conscience internationale sur le rapport aux personnes de couleur. Le hashtag #BlackLivesMatter commence à faire parler de lui.

Juin

Alors que le port du masque se généralise enfin, le gouvernement sort une application pour suivre les flux de transmission du Covid-19 : StopCovid fera un flop.

StopCovid, l’application qui n’a pratiquement servi à rien…

Juillet

Les vacances démarrent, sous le signe de la morosité. Jean Castex est nommé premier ministre au début du mois. De l’autre côté de l’Atlantique, Donald Trump commence à s’affoler du succès de Joe Biden, et propose de reporter l’élection présidentielle pour cause de Covid

Partout, cependant, on ne parle que d’un retour probable de l’épidémie à la rentre : la fameuse seconde vague

Attention, ça mouille

Août

Au Liban, le port de Beyrouth est détruit par une double explosion d’une incroyable violence.

En football, la phase finale de la Champion’s League se déroule à huis clos et – ô miracle – le PSG parvient en finale : l’absence de supporters sied aux clubs français. Mais le PSG s’incline en finale, on est passé à deux doigts du miracle.

On y est presque…

Septembre

Reprise du conflit au Haut-Karabakh, entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan. Au terme de quelques semaines, ce conflit fera près de 6000 morts, et se soldera par une victoire de l’armée Azeri, aidée en cela par l’apport technologique de drones de fabrication turque et israélienne.

Au proche-orient, le miracle se précise. Le président Trump annonce un accord de paix entre Israel d’une part et Bahrein et les Emirats Arabes Unis d’autre part. Bonne nouvelle, on ne savait pas que ces deux émirats étaient en guerre avec Israel. En réalité, cela s’inscrit dans un processus de normalisation des relations diplomatiques – et touristiques – entre Israel et un certain nombre de monarchies arabes.

San Francisco se réveille sous une chape de lumière rouge, en raison d’incendies à proximité (comme chaque année, semble-t-il).

Et Novak Djokovic réussit l’exploit de se faire expulser de l’US Open.

Welcome to Mars

Octobre

C’est 2020, donc tout marche à l’envers, sauf le tournoi de Roland-Garros : si le tournoi se déroule en octobre, c’est bien Rafael Nadal qui l’emporte. En Formule 1, c’est Lewis Hamilton qui écrase tout sur son passage, dépassant le nombre de victoires en grands-prix détenu par Michael Schumacher.

Le 16 octobre, un professeur d’histoire de Conflans-Sainte-Honorine qui avait montré des caricatures de Charlie à sa classe est décapité par un terroriste d’origine tchétchène. L’événement provoque une vague de stupeur et d’indignation qui dépasse les frontières de l’hexagone.

La deuxième vague décolle vraiment. Le chef de l’état proclame d’abord un couvre-feu, puis un nouveau confinement, plus léger que le premier : les écoles restent ouvertes, et les entreprises qui ne peuvent faire appel au télétravail ont le droit de faire venir leurs salariés.

Ausweis version 2020

Novembre

Sans réelle surprise, Joe Biden remporte l’élection présidentielle américaine. Son adversaire sortant refuse néanmoins de reconnaître le résultat, et traîne des pieds.

Alors qu’Apple sort une nouvelle génération d’appareils (aucune grande surprise néanmoins), c’est le Black Friday qui génère le plus de bruit : comment concilier la grande parade de l’e-commerce avec le confinement. Le ministre de l’économie trouve la parade, et repousse la version française de l’événement d’une semaine. Le début du grand schisme ?…

Au début du mois, enfin, plusieurs laboratoires (Pfizer, BioNTech) annoncent avoir passé avec succès la phase trois des tests de leur nouveaux vaccins contre le covid-19 : la campagne de vaccination va bietôt pouvoir commencer.

En France, on se prépare au déconfinement…

Coin-coind

Décembre

En guise de déconfinement, la France hérite d’un couvre-feu à géométrie variable : autorisation de sortie nocturne pour le soir de Noël, sinon c’est à 20h à la maison tous les autres soirs.

Au procès des attentats de Janvier 2015, les comparses d’Amedy Coulibaly et des frères Kouachi, les comparses écopent des peines maximales.

Emmanuel Macron chope le Covid-19 au milieu du mois, mais nous rassure : tout va bien, il a la fibre et un abonnement Netflix à la Lanterne. Rien de tel pour démarrer la campagne de vaccination de la start-up nation, avec Mauricette, 78 ans, start-upeuse comme vous et moi.

Macron n’est d’ailleurs pas le premier chef de l’état français à attraper le virus mortel : deux semaines avant lui, l’ex, Valéry Giscard d’Estaing, avait lui aussi réalisé un test grandeur nature, hélas à ses dépens. RIP VGE.

Ils / Elles ont brillé

Mention spéciale cette année aux laboratoires pharmaceutiques et aux équipes de soignants, un peu partout dans le monde. Nous leur devons tant !

Sans oublier Rafael Nadal (13e!) et Lewis Hamilton (7e!).

Ils / Elles vont nous manquer

Cette année est particulièrement cruelle. De nombreux amis ont perdu des proches en raison du Covid. Rien ne saura consoler de telles pertes.

Du côté des célébrités, le nombre de disparition est également en hausse. Parmi celles qui m’ont le plus marqué cette année, citons Guy Bedos, Claude Brasseur, Claire Brétecher, Kobe Bryant, Pierre Cardin, Christo, Mary Higgins Clark, Sean Connery, Robert Conrad, Daniel Cordier, Annie Cordy, Jacques Dessange, Kirk Douglas, Eddy Valéry Giscard d’Estaing, Claude Goasguen, Gisele Halimi, Michel Hidalgo, Tony Hsieh, Kenzo, John le Carré, Diego Maradona, Albert Memmi, Ennio Morricone, Hosni Moubarak, Jacques Secrétin, Donna Sommer, Adin Steinsaltz, Denis Tillinac, Albert Uderzo, van Halen, Chuck Yeager, Rika Zaraï, et tant d’autres.

Sans oublier Michael Cohen, qui rendait d’énormes services à la tête du Chabad français de New-York.

Et comme toujours…

Si cette rétrospective vous a plu, plongez dans celles des années précédentes en cliquant sur un des liens suivants: 20122013, 20142015201620172018 ou 2019.

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?