Ce qu’on peut retenir de 2012

En quelques images, voici une petite rétrospective de 2012, année de transition, et non de fin du monde.

Les J0 2012 ont été un grand crû, avec un Bolt impérial, et une équipe de natation française irrésistible.

Le saut de l’ange, version 39000m de hauteur.

Obama rempile. Il n’est pas le seul, en 2012, avec Vladimir Poutine et Hugo Chavez. En revanche, 2012 a été fatale pour Nicolas Sarkozy, éjecté au second tour.

2012, c’est aussi la chute d’une idole, Lance Armstrong qui tombe sous les accusations de dopage.

Le premier martien, c’est lui, le petit robot Curiosity, posé au mois d’août.

Sans oublier le Boson de Higgs, qui a fait couler beaucoup d’encre.

Le drame du Costa Concordia, échoué à quelques mètres des côtes, a illustré un laisser-aller au sein de certains équipages de navires de croisières.

Sans oublier Xavier Niel, qui en lançant Free Mobile permet à quelques millions de français de téléphoner pour 2€ par mois. Joli coup baron.

Sans oublier le plus gros gag de l’année: en plein pendant les débats sur les couples gays, l’UMP a démontré combien il était difficile d’avoir deux papas, surtout en cas de divorce…

Sur ces bonnes paroles, je souhaite une excellente année 2013 à tous mes lecteurs, à très bientôt.

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?