Le confinement expliqué à mon boss

La crise sanitaire que nous traversons est un événement majeur de l’histoire de l’humanité, le premier qui a conduit plus de 4 milliards d’êtres humains à s’isoler de leurs prochains. Dès le début, il m’était difficile de ne pas vouloir poser mes propres mots sur cette expérience déroutante. Mais sous quelle forme ? Tenir un journal du confinement ? Très peu pour moi, merci. Écrire sur ce blog ? Je l’ai fait, assez régulièrement je crois. Mais je crois aussi qu’un tel événement mérite une trace écrite. Et que comme le dit Marc Bloch, « un témoignage ne vaut que par sa première fraîcheur ».

Que dire sur le confinement ?

Dès la première semaine, j’eus l’occasion d’en parler avec mes partenaires du réseau Affinità. Nous allions tous, nous en étions conscients, traverser une période difficile. L’un de nous, Benoît Raoult, qui dirige une agence basée à Shanghai, nous a énormément aidés. Il avait deux mois d’avance sur nous, il faisait partie du premier groupe de chefs d’entreprise à avoir été confrontés au confinement, et ses premiers conseils nous ont été, je crois, fort utiles. Il me semblait opportun de les partager, peut-être même sur ce blog.

Or cette même semaine, je recevais une newsletter de mon éditeur, Kawa, où il invitait les auteurs qui ont contribué à son large catalogue de partager leur expérience, ou leurs conseils : le « guide du parfait confiné« . Pour moi, les choses devenaient claires. S’il y avait une démarche à lancer, c’était sous la forme de conseils aux dirigeants et aux patrons de PME, pour les aider à préserver leur activité et les emplois de leurs salariés. L’idée d’un livre intitulé « le confinement expliqué à mon boss » prenait forme. J’en parlais à l’équipe des éditions Kawa, et obtenais un go enthousiaste…

Un livre conçu comme un sprint

Mais il fallait agir vite. On ne savait pas exactement à quoi nous avions affaire, quelle serait la durée de cet enfermement, et il était hors de question d’écrire ce livre en trois ou quatre mois. Avec les délais de relecture et de diffusion, cela ne laissait qu’une grosse semaine d’écriture. j’en parlais donc aux autres auteurs de la collection « expliqués à mon boss« , et obtenais rapidement leur acquiescement, ainsi que quelques auteurs suggérés par Yann. Quelques interviews de boss confrontés au confinement de plus, et c’était lancé.

Une semaine plus tard, « le confinement expliqué à mon boss » était prêt. Mathias, comme toujours, réalisait une couverture extraordinaire, où un boss confiné apparaît sous son aspect ordinaire, entre deux sessions Zoom. Nous entamions la troisième semaine de confinement, il fallait accélérer. Le livre est enfin disponible depuis quelques jours sur le site des éditions Kawa, à la Fnac et sur Amazon.

Un livre solidaire

Ce n’est pas un livre comme les autres. Écrit vite, pas des auteurs aux profils variés, il n’est pas dédié à une problématique précise, mais à un ensemble de problèmes auquel le chef d’entreprise doit faire face en période de confinement. C’est donc un livre très varié, malgré son épaisseur limitée (120 pages). On y parle, bien sûr, de télétravail. Mais pas que de télétravail. On y aborde les aspects financiers, l’innovation, le management, les RH, la santé des collaborateurs, ainsi que leur sécurité. J’espère que nous y répondons aux principales questions que se posent nos lecteurs.

Un mot pour finir. Il était hors de question, dès la genèse de ce projet, que nous touchions un sou de ce projet. J’ai entendu trop de souffrance autour de moi, pour admettre gagner le moindre centime d’un tel livre. Ce sentiment a été partagé par tous les participants à ce projet, des auteurs à l’éditeur en passant par les graphistes ou les relecteurs. Ainsi, bien que Le confinement expliqué à mon boss soit payant (9,95€ au format papier, 5,99€ en ebook), les revenus et les droits d’auteurs seront intégralement reversés à la Fondation de France, sur le fond de solidarité avec les personnels soignants et les plus fragiles.

Je tiens à remercier les éditions Kawa pour leur implication dans ce projet peu ordinaire, ainsi que les auteurs qui ont contribué à sa réalisation. Dans le désordre : Tiphaine Mayolle, Bertrand Duperrin, Sylvie Lachkar, Emmanuelle Hervé, Pierre Blanc, Xavier de Mazenod, ainsi que mon compère Yann Gourvennec.

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?