Pour booster les clubs de foot français, supprimons les supporters !

Les matches à huis clos favorisent-ils les clubs français en Champion’s League ? On est en droit de se poser la question, à l’issue des quarts de finale qui se sont déroulés la semaine passée, et qui ont vu, événement unique à ma connaissance, deux clubs français qualifiés en demi-finale de Champion’s League ! Après la qualification in extremis du PSG mercredi dernier, c’est en effet l’Olympique Lyonnais qui a réussi à se qualifier, en éliminant, excusez du peu, Manchester City, après avoir sorti la Juventus la semaine précédente. Deux clubs français, opposés à deux clubs allemands, assistera-t-on à une finale 100% française dimanche prochain ? Rien n’est encore joué, les parisiens doivent pour cela éliminer le club de Leipzig, alors que les lyonnais doivent se débarrasser du favori, le Bayern de Munich.

Il n’empêche, deux clubs français encore en lice à ce stade, c’est rare. Quelle pourrait en être la raison ? Il existe plusieurs pistes possibles.

Première hypothèse : l’interruption de la Ligue 1

La première hypothèse, c’est que les clubs français ont su tirer parti de l’interruption prématurée du championnat de football, pour raison de Covid19. On se souvient que le président de l’OL avait abondamment pesté contre cette décision, car son club se trouvait de fait privé de participation à la Champion’s League à venir, à moins de remporter le titre cette année – ce qui reste possible bien que peu probable. Alors que les autres championnats européens ont repris courant juin, et sont arrivés à leur terme, le championnat français a permis aux clubs de bénéficier d’une trêve de trois mois, de quoi panser les plaies et se remettre en condition. Mais ce type de repos forcé est une arme à double tranchant, car il arrive souvent que les joueurs privés de compétition aient du mal à retrouver leur meilleur niveau. Dans le cas présent, néanmoins, il semblerait que les joueurs parisiens et lyonnais s’en soient tirés de la meilleure façon, retrouvant avec un appétit décuplé le football de meilleur niveau.

Seconde hypothèse : les tribunes vides

Qu’il me soit permis ici d’envisager une toute autre hypothèse : les clubs français, contrairement à leurs adversaires européens, s’en sortent mieux en l’absence de spectateurs dans les tribunes. L’OL a réussi à sortir la Juventus de Turin, champion d’Italie pour la saison 2019-2020, ainsi que Manchester City, champion d’Angleterre sortant (saison 2018-2019) et second au classement derrière Liverpool sur 2019-2020, avec la meilleure attaque (plus de 100 buts en 38 rencontres !) et la seconde meilleure défense ! Dans les deux cas, l’OL évoluait sans supporters … alors qu’il n’est même pas parvenu à se hisser à la troisième place du classement de Ligue 1 cette saison… Quant au PSG, il a réussi un come-back dans les arrêtes de jeu et remporté son match précédent de Champion’s League également joué à huis clos !

Dans FIFA 2021, on pourra activer l’option Covid, paraît-il.

Pour quelle raison l’absence de supporters favorise-t-elle les clubs français ? J’en vois deux. La première, c’est que les supporters des adversaires européens supportent réellement leurs clubs, jusqu’au bout du match. Qui a déjà vécu un match dans les tribunes d’un club anglais sait de quoi je parle. Le fighting spirit, cette envie de gagner, elle tient au coeur des supporters tout autant que des joueurs. et les supporters soutiennent leur équipe avec abondance de chants, de cris, et de houspillements dès que l’équipe adverse tend à monopoliser le ballon.

À l’inverse, et c’est la deuxième raison que j’invoque, le supporter français est plus versatile. Comme en amour, il lui arrive d’être infidèle. Il supporte son club, certes, mais rarement son entraîneur – il n’y a qu’à voir ce que l’entraîneur de l’OL a dû endurer ces dernières semaines – et peut facilement lâcher son équipe en cas de match raté. Qui a déjà vécu un match dans les tribunes d’un club français sait de quoi je parle : à l’approche de la fin du match, en cas de défaite, on a souvent vu les rangs des spectateurs se vider de dépit, comme si leurs champions étaient incapables de revenir au score et de remporter une victoire sur le fil.

Et si on jouait toute une saison à huis clos ?

Ce serait évidemment une formidable occasion pour voir de nouveau les clubs français briller. Même l’OM, dont la ténacité et la fougue des supporters n’est plus à démontrer, pourrait bénéficier d’une telle mesure, alors que les grands clubs anglais, espagnols et italiens, comme Liverpool, la Juventus ou le Real de Madrid, privés de leurs tifosi et de leurs hooligans, redeviendraient des équipes beaucoup plus abordables.

Le Covid19 représente une formidable opportunité pour le football français. Il faut la saisir.

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?