Une liste de choses à faire pendant le confinement

Et voilà, c’est parti pour quinze jours, voire plus, de confinement. Quinze jours, cela peut paraître long, qu’on soit seul ou bien entouré, les huis clos sont propices à la mélancolie, la colère ou l’angoisse. Mais il n’est pas questions de se laisser abattre ! Même le président de la République en convient!

Voici donc une liste aussi large que possible d’activités que l’on peut parfaitement réaliser de chez soi, même pendant un confinement.

Travaillez !

  • Télé-travaillez. Si vous possédez une activité salariée et vous retrouvez chez vous, c’est peut-être parce que votre entreprise permet le télétravail. Ne perdez donc pas de vue que votre entreprise va traverser des moments difficiles, ce n’est pas le moment de lâcher prise. Tenez vos dossiers à jour, répondez aux mails, faites avancer vos projets.
  • Collaborez avec vos collègues. Eux aussi sont coincés chez eux. Les outils collaboratifs sont légion, de nombreux sites vous proposent des listes d’outils conçus pour la collaboration à distance, comme celui-ci. Des outils comme Google Hangout, Zoom, Microsoft Teams, Trello, et bien d’autres, ont depuis longtemps passé l’épreuve du feu et sont utilisés par des millions de télé-travailleurs, pourquoi ne pas commencer à les utiliser?
  • Lancez de nouveaux projets. Ce peut-être la réfection de votre site web, la rédaction de livres blancs, la refonte de votre système d’information, la mise en place de nouveaux outils. Vous avez du temps, et du calme, devant vous. Profitez-en pour réaliser les tâches que la vie au bureau ne vous permet pas de lancer correctement.
  • Analysez vos concurrents. C’est le moment de vous renseigner sur l’activité de vos concurrents, même s’ils sont au ralenti. Quels produits ont-ils lancé l’an passé ? Quels recrutements ont-ils effectué ? Que dit leur site web ? Quels sont leurs derniers résultats financiers ?

Cultivez-vous !

  • Lisez. C’est l’activité la plus simple et la plus inspirante durant les longues périodes de calme. C’est le moment de relire les livres qui vous ont passionné, ou d’entamer la lecture que vous n’auriez jamais pensé tenir entre les mains, comme le livre de chevet de votre conjoint ou le roman que votre ado lit et relit à longueur de journée.
  • Regardez des séries. Que ce soit sur des sites de streaming type Netflix ou Amazon Prime Video, ou sur Orange VOD, vous trouverez des dizaines de séries plus ou moins réussies, plus ou moins célèbres. Si vous êtes passés de Game of Thrones ou de Casa de Papel, c’est peut-être le moment de remettre les pendules à l’heure. Plus effrayantes, Westworld ou Black Mirror vous inviteront à réfléchir sur le monde dans lequel nous vivons.
  • Regardez des films. Sur les mêmes sites que ceux cités au paragraphe précédent, vous trouverez également de nombreux films à l’achat ou à la location, classés en grandes thématiques (action, comédie, drame, horreur, policier, etc.). Ma préférence va à Orange VOD avec une offre plus variée que Netflix.
  • Écoutez des podcasts. Le podcast, c’est le format à la mode. Il en existe des milliers. Vous pouvez les trouver sur iTunes, Spotify ou sur les sites des meilleures radios. Mes préférés, ceux sont ceux de France-Culture et celui tenu par les auteurs de Freakonomics.
  • Apprenez une langue. Je vous le concède, quinze jours, c’est un peu court pour maîtriser une langue. Mais qui vous dit que cela ne durera que quinze jours? Pour peu que cela se prolonge une ou deux fois, et vous regretteriez alors de ne pas avoir entrepris cet apprentissage. Vous pouvez commencer avec une langue simple pour un francophone, comme l’italien ou l’espagnol, ou bien vous mettre à des langues plus compliquées comme l’arabe, l’hébreu, voire le chinois, une langue passionnante. Il existe des tas d’applications pour vous aider à progresser, comme Duo Lingo, gratuite.
  • Remettez-vous aux maths. Ou à la physique. Ou à l’histoire. Nous avons tous laissé de côté ces merveilles choses apprises à l’école, pensant ne jamais devoir les revisiter. Mais c’est une erreur. Retravailler une matière qui nous passionnait ou non, c’est la redécouvrir sous un nouveau jour, avec un nouveau regard. Il suffit de se promener sur le net ou d’ouvrir les livres de classe de vos enfants. Pour les amoureux des mathématiques, il existe même des comptes Twitter à suivre, qui vous proposent un ou deux exercices à résoudre chaque jour.

Démarrez un projet !

  • Écrivez. C’est un peu le pendant de la lecture, conseillée plus haut. Les grands écrivains sot souvent de grands lecteurs. Mais rien ne vous empêche de franchir le pas. Vous avez quinze jours ou plus devant vous, pourquoi ne pas mettre par écrit le récit qui vous trotte dans la tête, ou rédiger vos mémoires et démarrer une autobiographie comme ici ? Pas besoin de pondre un pavé de 600 pages, vous pouvez aussi mettre par écrit quelques nouvelles qui régaleront vos premiers lecteurs.
  • Ouvrez un blog. C’est encore plus simple que de commencer la rédaction d’un livre. Vous pouvez très facilement commencer sur WordPress ou Blogger. Ces deux sites sont gratuits. Vous pouvez aussi tenter l’expérience sur Wix, la plateforme israélienne qui monte depuis quelques années.
  • Apprenez à jouer d’un instrument. Si vous avez la chance de disposer d’un instrument à portée de main, ne passez pas à côté de cette opportunité incroyable. Que ce soit le vieux piano hérité de votre grand-mère, la guitare reçu pour vos seize ans ou la flûte que vous n’avez plus touchée depuis la sixième, prenez le temps de (re)-découvrir la musique et la pratique d’un instrument. Il existe de nombreux cours en ligne, et des millions de partitions en téléchargement plus ou moins licite d’ailleurs.
  • Dessinez. Les arts graphiques demandent de la patience et du temps long. Il faut beaucoup de pratique pour parvenir à dessiner correctement en quelques coups de crayon. Empruntez les feutres et les crayons de vos enfants, et lancez-vous, ce n’est pas si difficile. Ne vous lamentez-pas sur vos premiers résultats, ce n’est qu’en répétant ces gestes et en les perfectionnant qu’on arrive à produire des résultats talentueux.
  • Cuisinez. On passe souvent à côté de ce bonheur si simple, qui consiste à confectionner des repas, pour soi ou pour les autres. Quinze jours, c’est trente repas, trente menus à imaginer. Il y a plein de sites avec des idées de recettes, plus ou moins difficiles, je doute que vous ne finissiez par trouver votre bonheur. Essayez de cuisiner chaque jour dans un style différent : cuisine chinoise, méditerranéenne, italienne, japonaise, antillaise, indienne, ou bien des recettes issues des diverses régions de France.

Cultivez votre jardin !

  • Jardinez. Si vous avez la chance de disposer d’un lopin de terre, inutile de vous rappeler que c’est le printemps, qu’il va falloir vous occuper des mauvaises herbes qui ont pu pousser pendant l’hiver plutôt doux que nous avons traversé, soigner les plantes qui commencent à bourgeonner et vous prémunir des invasions de nuisibles à venir.
  • Occupez-vous de vos plantes. Si vous ne possédez pas de jardin mais possédez quelques plantes d’intérieur ou en terrasse, c’est le moment de bien vous occuper d’elles, au lieu d’en prendre soin occasionnellement, comme c’est souvent le cas.
  • Testez de nouvelles idées. Rien de tel qu’une longue période de congé pour faire de nouvelles expériences, planter une pomme de terre qui germe, faire pousser des haricots ou des petits pois.
  • Méditez. J’ai découvert cette pratique il y a quelques mois, et sans en être devenu un adepte, je reconnais aisément que cela aide à se poser, retrouver sa concentration, faire disparaître les idées noires, et parfois, trouver le sommeil. Il existe de nombreux sites sur le sujet, et vous pouvez également utiliser des applications comme Petit Bambou.

Socialisez !

  • Appelez vos ainés. Vos parents ou vos grands-parents vont eux aussi passer cette période de confinement, ce ne sera pas facile tous les jours pour eux non plus. Appelez-les, une, deux, trois fois par jour, peu importe, la quantité ne compte pas. Appelez-les en visioconférence, avec FaceTime, WhatsApp ou Skype, peu importe. Montrez leur que vous pensez à eux, faites les parler.
  • Passez du temps avec vos enfants. Ces quinze jours, peut-être plus, ressemblent à des vacances d’été, sauf que cette fois-ci, vous n’avez pas pu les envoyer en colonie, et qu’ils sont chez vous. Même s’ils ont des devoirs, ils vont avoir des moments de découragement, d’ennui, ou au contraire d’hyper-activité. Ils vont vous harceler pour utiliser votre tablette ou votre smartphone, vont vouloir passer des heures sur l’ordinateur ou devant la télé. À vous de prendre le temps (ce n’est pas toujours facile, surtout si vous êtes en télétravail) de vous occuper d’eux. Discutez, partagez des moments, passez du temps à utiliser les applications pour travailler en ligne sans essayer de montrer que vous vous y connaissez mieux qu’eux, mais en les laissant vous montrer, au contraire, comme ils sont forts.
  • Apprenez à connaître vos voisins. Il ne s’agit pas d’aller leur rendre visite, confinement oblige. Mais plutôt de discuter avec eux, de balcon à balcon, voire de chanter, comme dans cette vidéo devenue virale, où les habitants d’un quartier du nord de l’Italie se mettent à chanter en coeur.

Voilà, cette liste n’est absolument pas exhaustive, et je compte sur vous pour partager vos idées en commentaires. Vous contribuerez peut-être, sans le savoir, à rendre moins pénible à d’autres lecteurs de ce blog la période de confinement à venir.

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?