Jacques Secrétin

Le hasard a voulu que le champion français de tennis de table, Jacques Secrétin, disparaisse la même semaine que Diego Maradona. Un peu comme avec Jean D’Ormesson et Johnny Hallyday, la célébrité de l’un a masqué les hommages dus à l’autre. L’équipe a préféré consacrer sa une au footballeur argentin, au détriment du pongiste français.

Tristesse.

Les parcours de ces deux artistes sont pourtant proches. Enfant de la balle, comme Maradona, Secrétin excellait dans son art, la raquette au poing, et non avec ses pieds. Comme lui, il a commencé très tôt, bien avant d’être adulte, et brillé pendant près de vingt années d’affilée. Comme Maradona, Secrétin venait d’un milieu pauvre, dont il s’est toujours senti proche. Mais le succès ne lui a pas monté à la tête. Il faut dire que contrairement au football, l’argent ne coule pas à flot, dans le milieu du tennis de table.

Pourtant, s’il est un sport populaire, c’est bien celui-ci. Tout le monde ou presque, jeune ou vieux, fille ou garçon, a joué ou jouera un jour au ping pong. à l’école, en vacances, avec des amis ou des cousins, le ping-pong est probablement le sport le plus pratiqué dans le monde, en termes de nombre de personne ayant manié un jour une raquette. Sans avoir besoin de savoir comment l’un de ses plus grands champions s’habillait, se comportait ou qui il fréquentait.

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?