MusicBuddy, l’application idéale pour enterrer vos CDs

J’avais découvert il y a quelques mois l’application BookBuddy, qui permet d’organiser sa bibliothèque personnelle. Cette semaine, j’ai fait l découverte de sa petite soeur, l’application MusicBuddy.

J’étais en plein ménage de Pessah (oui, je suis un grand adepte du ménage de Pessah, j’ai même réalisé une enquête là-dessus il y a une dizaine d’années). Au moment de nettoyer et ranger la bibliothèque du salon, je me suis attardé sur l’étagère de CDs, oui, une étagère comme vous en possédez probablement, et où se trouvent entassés les dizaines de CDs acquis durant les trente dernières années.

Ces CDs qui prennent la poussière depuis quelques années déjà.

Ce ne sont pas mes CDs, mais ils auraient pu l’être.

Car depuis que Spotify est arrivé dans la famille, on ne les sort plus très souvent, ces CDs. C’est si simple de lancer Spotify, d’y effectuer une recherche, et d’écouter sa musique préférée ou d’y découvrir de nouveaux artistes.

Pourtant, je ne suis pas arrivé à me débarrasser de ces CDs. Je les ai gardés, religieusement, un peu comme ces parents d’un copain chez qui j’avais passé un mercredi après-midi, je devais être en quatrième: ils possédaient des dizaines et des dizaines de vinyles. Mais les écoutaient-ils encore, à l’heure du compact-disc?…

Alors j’ai pris une caisse, un de ces caisses qui s’entassent à l’entrée des supermarchés cachers aux abords de Pessah. J’y ai entassé mes vieux CDs. Mais avant de les y déposer un par un, je me suis dit que ce serait bien de garder une trace numérique de leur existence. Une sorte de nécrologie des CDs disparus. Une ligne par CD, dans une base de données, un registre de ma musique numérique à l’époque où elle n’était pas encore totalement dématérialisée. C’est là que je me suis dit: « une application comme BookBuddy, cela pourrait faire l’affaire« . Et je suis tombé … sur MusicBuddy. Dans sa version Pro, pour pouvoir gérer plus de vingt albums.

Le principe est le même: avec l’appareil photo, on scanne le code-barre du CD, et … roulez jeunesse. Presque 190 CDs scannés en environ une heure. L’application permet même de différencier CDs et vinyles (si vous en avez). Elle présente cependant quelques limites:

  • certains CDs parmi les plus vieux ne possèdent pas de code-barre. Pour ceux-là, il faut passer en mode recherche manuelle… et prier pour que le titre soit référencé
  • certains CDs étrangers – par exemple les CDs d’artistes israéliens – passent moins bien, allez savoir pourquoi
  • les critères de classement fournis par défaut sont assez limités (mais rien n’empêche de les enrichir).
  • il manque un lien … vers Spotify

Bref, voici une petite application bien sympa pour garder une trace de vos reliques.

Cet article vous a plu? Partagez-le!