CardioInfo, une appli pour les coureurs qui ont du coeur

La Fédération Française de Cardiologie diffuse depuis quelques mois CardioInfo, une application destinée à informer le grand public sur les maladies cardiovasculaires, première cause de mortalité en France chez les femmes et les + de 65 ans, et deuxième chez les hommes. Cette application, développée par la société Butterfly Effect, propose un questionnaire permettant d’évaluer le risque d’accident cardiovasculaire, des conseils et des articles d’actualité sur l’hypertension ou  la meilleure façon de s’alimenter pour prévenir les risques d’infarctus.

Cardio Info une appli pour le coeur et les coureurs

Mais CardioInfo ne se limite pas à cela: c’est en fait, et principalement, une application destinée à collecter des dons pour les action des recherche et de prévention menées par la Fédération. Ces dons peuvent provenir de donateurs individuels, ou de partenaires de la fédération qui décident de s’associer à la campagne de collecte, et c’est là où réside l’originalité de cette application. En effet, la fédération a mis en place du démarche de « run raising », où des organismes partenaires – en l’occurrence le Fonds des pharmacies Pharmodel – s’associent à la collecte en donnant 1€ à chaque kilomètre parcouru par des coureurs qui utilisent l’application CardioInfo lors de leurs courses.


IMG_4877 IMG_4878
IMG_4875J’ai testé vendredi dernier, en lançant CardioInfo en parallèle de Runkeeper, sur ma distance habituelle d’un peu moins de 6km (environ 30 minutes). Les deux applications cohabitent parfaitement, la consommation de batterie ne croissant que faiblement (d’un iPhone chargé à 100%, je suis tombé à 93% alors que Runkeeper seul fait descendre à 97%). La collecte GPS est fiable, la distance et le temps sont homogènes à ceux calculés par Runkeeper, et on peut donc féliciter Butterfly Effect pour la qualité de l’application sur ce point précis. Bien sûr, il serait encore plus efficace de se brancher directement sur l’API de Runkeeper ou de Nike+ pour collecter les données sans avoir besoin de tourner en tâche de fond, peut-être dans une version ultérieure.

Quelques dizaines de coureurs l’ont déjà adopté, et l’application offre un classement individuel, par fonds collectés (ie. par distance parcourue en kilomètres) et par vitesse moyenne. Pour l’instant, j’émarge en 50e position au premier mais au 6e sur le second, les participants n’étant pas de très gros performers pour l’instant…



CardioInfo existe en version iPhone et Android. Bref, voici une application sympa, qui permettra enfin de courir utile… Thierry Crahes et Michaël Tartar vont sûrement l’adopter 🙂

Sharing is caring!