iOS 14

Ça y est, j’ai installé iOS 14. Et à mon humble avis, les versions d’iOS se succèdent et se ressemblent. Ce qui n’est pas pour me déplaire. Car finalement, si Apple changeait de fond en comble le système d’exploitation de ses téléphones, nous serions complètement perdus, et perdrions nos moyens, le temps d’apprendre à adopter les nouvelles commandes. Un peu comme quand on passe d’un iPhone à un téléphone Android. On adore l’innovation, mais on a horreur du changement. Il n’y a rien de tel qu’un changement dans la douceur : c’est la théorie de la cuisson du homard.

Beaucoup de gadgets…

Ce qui n’empêche pas Apple d’introduire quelques nouveautés ça et là, et de faire quelques changements de design avec iOS 14.

  • Un nouvel écran apparaît quand on fait défiler tous ses écrans vers la gauche. Il regroupe les principales applications utilisées. C’est fort bien, mais comme j’ai une douzaine d’écrans, cela fait cher le défilement pour tomber sr les raccourcis.
  • L’écran composé de widgets qu’on fait apparaître en faisant défiler la page d’accueil vers la droite est désormais configurable. Je n’ai pas encore trouvé de grande utilité à cela.
  • L’agenda de la journée se présente de deux manières, soit avec une vue classique (avec des trous, des slots libres), soit en regroupant tous les rendez-vous de la journée. De ce côté là, iOS 14 semble plus pratique.
  • Une application de traduction est apparue parmi mes icônes. Elle propose une dizaine de langues, les plus classiques : anglais, français, russe, italien, allemand, chinois, portugais, japonais. Mais ni hébreu, ni arabe.
  • On peut désormais épingler des SMS. Je ne vois pas encore m’utilité, ça viendra sûrement, un jour.
  • Et plein d’autres nouveautés que je vous laisse découvrir dans la vidéo suivantes.

Et un truc utile pour finir…

Enfin, je ne sais pas comment cela dépend de iOS 14, mais Chani m’a installé un script qui permet de générer l’attestation de déplacement dérogatoire à l’aide d’un raccourci qu’on configure dans l’application raccourcis. Désormais, deux petits tapotements sur le dos de l’appareil, et cela génère la fameuse attestation. Cerise sur le gâteau, cela garde en mémoire les renseignements fournis lors de la dernière attestation générée. Utile, non ?

L’installation de ce script est expliquée en détails sur le blog de Tristan Nitot.

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?