Super intelligence

Il y a des livres dont on aurait aimer dire du bien. Mais ce n’est pas le cas de celui-ci.

Nick Bostrom n’a pas réussi à me convaincre que l’avénement d’une forme d’intelligence supérieure à celle de l’être humain est non seulement probable, mais arrivera prochainement.

Passés les deux ou trois premiers chapitres qui servent d’une sorte d’état des lieux des connaissances de l’auteur en Intelligence Artificielle (et qui sont loin d’être nulles, cependant), on part dans des divagations abracadabrantes, où il essaie de démontrer l’avénement prochain d’une super intelligence, qui surpassera de loin tout ce que l’humanité a pu produire jusqu’ici.

Cela dure près de 500 pages, et part un peu dans tous les sens: sur les différentes formes que pourrait prendre la-dite super intelligence, comment elle apparaîtrait, comment elle assurerait sa prédominance, bref, pas mal d’affirmations qu’il est difficile de suivre et impossible de vérifier. Du coup, on sort de ce livre assez perplexe, sans avoir réellement appris quelque chose.

C’est dommage, car il y aurait probablement pas mal de choses à dire sur ce sujet. En étant un peu moins ambitieux, voire prétentieux, un tel ouvrage pourrait guider son lecteur vers quelque chose de plus tangible et de plus réaliste.

Le grand livre sur la « super intelligence » n’est pas encore arrivé.

Faudra-t-il attendre qu’une « super intelligence » écrive son autobiographie?

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?