Rafales sur Le Caire

Non, ce n’est pas le titre d’une dépêche AFP annonçant des tirs de Kalachnikov dans les rues du Caire, ni celui du prochain OSS 117. Mais simplement l’anticipation avec quelques heures, de la première vente réussie du Rafale auprès de forces aériennes à l’étranger. Cela fait plus de vingt ans qu’on attendait cela chez Dassault, et aucun gouvernement français n’y était parvenu. Le Brésil, l’Inde, le Qatar, et une dizaine d’autres états étaient pressentis, mais aucun n’avait franchi le cap. Mais cette fois, il semblerait qu’on tienne un client!
rafale-pyramide
Crédits photo: François Robineau

Merci Mr Sissi

Bien évidemment, il fut remercier le maréchal Abdel Fattah al-Sissi, arrivé au pouvoir suite au coup d’état de juillet 2013, et qui tient l’Egypte d’une main de fer depuis 18 mois. Voisine de la Libye livrée aux sbires d’AQMI et régulièrement attaquée dans le Sinaï par d’autres groupes terroristes qui se réclamant plus ou moins de la même obédience, l’Egypte aura probablement l’occasion de montrer à la face du monde que le Rafale peut très bien servir sur des théâtres opérationnels.

Mektoub ?

Ironie du destin, je me souviens très bien d’un poster qui trainait dans les bureaux de Dassault Systèmes dans les années 90, et où l’on voyait un Rafale prendre de l’altitude au-dessus des pyramides. J’ai cherché ce poster sur le web, et voici ce que j’ai trouvé (cf. l’image au-dessus). Je ne suis pas sûr que ce soit l’image originale, ni que ce ne soit pas un montage, apparemment, il existe de nombreux montages similaires. Au lieu d’aller vendre le Rafale dans des pays exotiques, peut-être aurions-nous dû, dès le départ, le vendre à un des premiers pays hôtes…

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?