Les photos de l’année 2016

Intéressant débat aux Matins de France-Culture, sur les photographies qui ont marqué l’année 2016. Trois photographies ont retenu l’attention des deux invités, André Gunthert et Lionel Charrier, les voici.

La première ne m’intéresse pas. Elle dégage une sensation de violence sordide, un peu comme celle des preneurs d’otage à Munich en 1972, elle démontre l’à-propos et l’opportunisme du photographe, mais elle ne porte aucun message sur le long terme. Les deux suivantes sont beaucoup plus intéressantes.

Selon les deux invités cités précédemment, ces deux derniers clichés, l’un pris lors du Mobile World Congress en 2016 et l’autre durant la campagne présidentielle américaine, marquent les esprits, pour une raison simple. Elles illustrent le malaise que ressent notre société face aux technologies: réalité virtuelle d’un côté, selfie de l’autre, nous sommes devenus les esclaves de la technologie. Leur diffusion virale, extrêmement forte, s’est retournée contre les individus – Zuckerberg, Clinton – qui y figurent comme des maîtres du jeu. Zuckerberg est le seul à marcher et à regarder librement là où les autres restent assis. Clinton est le chef d’orchestre de son selfie de groupe.

Je trouve que ces deux photos font également ressortir quelque chose d’autre de malsain: elles illustrent la sorte de conformisme de masse dans laquelle notre société est peu à peu rentrée. Tous les participants autour de Zuckerberg regardent la même chose, tous les invités à la conférence d’Hillary Clinton regardent dans le même sens. D’une certaine manière, ces deux photos illustrent la perte de libre-arbitre. Il manque un canard boiteux parmi tous ces gens, celui ou celle qui refuse de suivre le troupeau.

Le 21ème siècle marque-t-il la victoire de Panurge?

panurge

Cet article vous a plu? Partagez-le!

A propos de Herve Kabla

Hervé Kabla, président de Else & Bang, cofondateur de The Daily Finance et de la série des livres expliqués à mon boss avec Yann Gourvennec.

Une réponse à “Les photos de l’année 2016”

  1. Autre scénario :
    Cela peut être aussi l’année de la prise de conscience et du changement !
    Le changement peut être initié par un grand pêcheur. C’est en allant, plus fort que les autres, au delà des limites qu’il a rencontré l’absurde, d’où crise existentielle…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*