Je n'aime pas le nouveau look Google!

Le mieux est l’ennemi du bien.

Vieux proverbe

Ces dernières semaines, Google a mis à jour l’interface de ses principales applications: Google Mail, Google Agenda, Google Reader, Google Analytics, Google Docs, Google Webmaster Tools, Feedburner, … et même jusqu’à Blogger. Une sacrée cure de jouvence, qui unifie le look de toutes ces applications, qui se rapprochent assez de Google Plus. Je reconnais que Google a fait de sérieux efforts en la matière, mais je reste très circonspect et ne suis absolument pas fan de ces nouvelles interfaces utilisateur.



1er reproche: des couleurs délavées

Vous allez me traiter de vieux con, mais je trouve que ces nouvelles interfaces ont des couleurs délavées, mélanges de pastels bleus, blancs, gris, où il est finalement assez difficile de s’y retrouver: ça manque de contraste tout cela. Les gros sont trop proches des bleus clairs. Vous me direz sans doute: « mais tu peux changer de template!« . Oui, mais dans les anciennes interfaces, la version apr défaut était déjà lisible, sans avoir besoin de changer de template!

2eme reproche: les pages ne sont pas assez denses

C’est en fait ce qui saute aux yeux avec ces interfaces: les pages sont moins denses, les textes moins serrés, plus aérés. Certains vous diront que c’est un atout: moi je trouve que c’est une connerie: mes yeux doivent désormais naviguer plusieurs kilomètres par jour pour aller trouver telle ou telle information. C’est flagrant sur le nouveau Blogger, mais en fait c’est le cas sur tous ces outils. Là où cela me gêne le plus, c’est avec Google Mail, mais apparemment je ne suis pas le seul et il existe un mode « Compact » pour les adeptes du microfilm comme moi. Au passage, je suis certain qu’un tel gaspillage de place contribuera à faire croître le nombre de cas de strabisme divergent…

3eme reproche: on ne s’y retrouve plus dans la navigation fonctionnelle

Autrement dit, je ne trouve plus certaines fonctionnalités jadis si simples à débusquer. C’est d’autant plus vrai dans le nouveau Feedburner. Où se trouve, par exemple, la fonctionnalité qui permettait de proposer un abonnement par mail? Mystère, il faut retourner à l’ancienne interface pour la modifier.

4eme reproche: Google lance sa propre gamme de frame!

Regardez bien votre page Google Mail, vous remarquerez ces scrollbars très moches introduites par Google pour permettre aux pages de défiler sans que les blocs sur le coté ne défilent, eux (ce qui était le cas des anciennes interfaces). Mais du coup, quand on a de nombreux labels ou de nombreux contacts, il devient assez difficile de les faire défiler, eux. bref, ma vie devant mon mail est devenue un enfer.

5eme reproche: l’enfer se loge dans les détails

Au final, on aurait pu imaginer que ces nouvelles interfaces amélioreraient l’ergonomie des outils Google. EN fait, j’en doute fort. Prenons l’exemple de Google Analytics. Auparavant, trois boutons situés en haut à droite au-dessus de la courbe principale permettaient de passer de la vue quotidienne à la vue hebdomadaire ou mensuelle. Désormais, il faut cliquer sur une petite flèche, pour faire apparaître ces trois boutons: résultat, un clic de plus. Et si on veut afficher ces trois vues l’une après l’autre, c’est trois clics de plus. Alors bien sûr, il y a une fonctionnalité de plus: la vue heure par heure. Mais un bouton supplémentaire aurait amplement suffi.

Voilà, voilà, je n’aime pas dire du mal d’outils que j’apprécie et que j’utilise au quotidien, mais je suis franchement déçu de ces nouvelles interfaces. A croire que l’ergonome en chef de chez Google est un perfectionniste. Le mieux est l’ennemi du bien, et Google en donne un exemple parlant.

Sharing is caring!