Hamilton, roi de la F1

Le dernier grand prix de la saison 2008, le grand prix du Brésil à Sao Paulo, a tenu toutes ses promesses, jusqu’à la dernière seconde! Lewis Hamilton, en tête du classement ce matin, pouvait se contenter de la 5e place pour l’emporter. Le brésilien Felipe Massa, quant à lui, devait remporter l’épreuve et compter sur une contre-performance d’Hamilton pour être sacré empreeur de la F1.

Que croyait vous qu’il arriva? Massa réalisa un sans faute, menant quasiment de bout en bout. Hamilton, quant à lui, jouait la prudence, avec une météo menaçante. Après un premier changement de pneus, les concurrents durent s’équiper de nouveau de pneus pluie à une dizaine de tours de la fin. A la sortie des stands, Hamilton pointait à la 5e place. Tout était encore possible pour le britannique, lorsque – coup de théâtre – l’allemand Sebastien Vettel , auteur d’une remarquable fin de saison – on le considère comme un futur successeur de Michael Schumacher – prenait le meilleur sur le champion du monde potentiel! Hamilton 6e à 5 tours de la fin, c’était fini, pour la seconde année consécutive.

Un suspense haletant, on vous dit. Le dernier tour arrive… Massa remporte alors le grand prix et croit être sacré champion du monde de F1. Alonso prend la 2e place, Raikkonen la 3e. Un autre allemand, Timo Glock, point à la 4e place devant Vettel et Hamilton…. et puis un épilogue unique: Glock qui n’a pas effectué de troisième arrêt au stand se laisse passer par Vettel et Schumacher, qui remporte le titre attendu depuis un an, et devient le plus jeune champion du monde de F1. Des grands prix comme celui-ci, on en redemande!

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?