… et c’est le Real qui gagne à la fin

C’est fait : le Real de Madrid a remporté sa quatorzième Coupe des Champions hier soir, face à une équipe de Liverpool entreprenante, mais pas assez affutée pour concrétiser ses multiples occasions, dans un Stade de France qui avait été choisi en lieu et place du stade de St Pétersbourg en raison du boycott des terrains russes depuis le conflit en Ukraine. Cette réédition de la finale de 2018 a permis de confirmer un axiome de base du football : il ne suffit pas de monopoliser le ballon pour remporter un match, il faut aussi marquer des buts.

Le Real de la saison 2021-2022 a pourtant souffert avant de remporter cette coupe. Souvent dominé par ses adversaires, durant les derniers matches, l’équipe de Karim Benzema est à chaque fois parvenu à profiter d’une baisse de régime de son adversaire pour réussir le hold-up parfait. Ce fut le cas face au PSG, tout comme face à Manchester City. Le moindre relâchement d’attention de leurs adversaires suffit à ce Real là pour planter un, deux ou trois buts, qui anéantissent les chances de gain adverses.

Pour y parvenir, le Real peut compter sur deux très grands joueurs. Karim Benzema, déjà cité. Son opportunisme, son flair, font de lui l’un des meilleurs renards des surface que j’aie jamais vu. Ce gars là est capable de marquer trois buts sur deux occasions ! Il est redoutable, qu’il évolue avec ou sans la balle, il constitue toujours une menace pour ses adversaires.

Le second, c’est Thibaut Courtois. Ce gardien, au physique gaullien, reconnaissable entre tous, a sorti le grand jeu, hier soir, intervenant sur tous les tirs de l’attaque de Liverpool. Arrêts réflexes, placement parfait, Courtois est probablement le plus grand gardien de l’époque actuelle. Bien sûr, deux joueurs ne suffisent pas à faire une équipe où à remporter tous les matchs. Le reste du collectif madrilène est aussi à la hauteur. Modric, Carvajal, Vinicius, sont d’excellents joueurs eux aussi.

Mais Benzema et Courtois sont d’une autre classe.

Ils sont capables d’emmener avec eux leurs partenaires, sur des chemins inattendus.

Ce sont des leaders.

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?