Doc Gyneco ne mérite que du mépris

Samedi soir, 1h du matin, l’émission de Ruquier (On n’est pas couches) tire à sa fin. Luchini a brillé, Roland Dumas a frimé, arrive Doc Gyneco. Il se fait gentiment bousculer par le petit beur de service, et lui répond du tac au tac, le renvoyant dans ses 22. On croit la séance arrivée à sa fin, mais non, c’est au tour de Michel Polack d’attaquer, et sur le fond (parmi les negres de son ouvrage, on compte deux individus ayant des accointances a l’extreme-droite). La réponse de Doc Gyneco est brutale, groso modo "je le savais malade, mais il est en phase terminale". C’est beau, c’est fin, c’est du Doc Gyneco. Qui n’hesite pas à quitter le plateau quand il n’a plus rien a dire.

Au passage, Ruquier assume avec élégance ses "idées de gauche". C’est rare de voir un présentateur clamer à l’écran qu’il est content de payer plus d’impots.

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?