Semi-marathon de Boulogne 2011 – suite et fin

Une journée de rêve, une météo idéale (ni trop froid, ni trop chaud), un parcours revisité avec incursion dans le bois de Boulogne, un partenaire de même niveau pour se tirer mutuellement à 5mn du km… Bref, ce semi-marathon s’annonçait sous les meilleurs auspices. Malheureusement, le résultat n’a pas été à la hauteur des promesses.

L’échauffement d’abord. Parfait, comme l’an dernier, ambiance assurée au niveau de l’Hôtel de Ville.

Départ à 10h00, comme prévu. L’organisation de ce semi-marathon est vraiment top. Les ravitaillements copieux (eau, fruits secs tous les 5km, et café/thé/soupe chaude à l’arrivée).

Km 7: les ennuis commencent: le support de l’iPhone ne veut plus rester en place, la velcro est trop usée. Qu’à cela ne tienne, je ferai le reste du parcours en le tenant à la main.

Km 13: tout va bien, je maintiens un excellent rythme à un peu plus de 5mn du km. Mais là, la puce GPS de l’iPhone commence à me faire des misères. Je passe du 13e au 15e km en 30 secondes. Autrement dit, à 240 km/h…

Km 16: voulant faire le malin (je fais toujours le malin durant ces courses), je pars taper dans les mains des pompiers qui nous surveillent.Malheureusement, ça se finit en glissade, gamelle (bien amortie) avec écorchures et hématome. Rien de grave, mais le moral en prend un coup. Les deux kilomètres suivants se feront au pas… Tant pis pour le chrono.

Km 18: Mon ami Laurent Lahmi me rejoint, et me donne les encouragements qu’il faut pour redémarrer.

Km 21: l’iPhone m’indique 27km, ridicule. Je finis en 1h57 environ, alors que ça aurait dû se finir autour de 1h50. C’est aprti remise. Promis, je ne referai plus le malin.

Pour finir, voici le cadeau remis aux participants. Un petit sac très pratique pour prendre ses chaussures en vacances…

Comme d’habitude, on croise toujours des personnages hauts en couleur durant ces courses. En voici un qui s’est gentiment laissé photographier.

Sharing is caring!