Quelques remarques sur les européennes 2009

La consternante campagne pour ces élections 2009 a accouché d’un résultat assez surprenant. Le hold-up écolo sur ces élections européennes a remarquablement fonctionné. Comme si l’Europe se réduisait, de nos jours, au développement durable, aux OGM ou à l’éviction de Mr Barroso.

  • L’UMP sort grand vainqueur. Sans pour autant que la droite française puisse s’estimer victorieuse. Et la grande opération visant à rendre écolo le parti présidentiel a commencé dès ce soir, avec une double priorité là aussi surprenant, pour le premier ministre: les deux priorités du gouvernement sont donc la gestion de la crise et l’écologie! Mr Borloo va avoir du boulot…
  • Le PS paie le prix d’une campagne nombriliste. Comme si ses électeurs s’intéressaient vraiment au nombre de bisous échangés entre les différentes candidates au poste de premier secrétaire. La déliquescence de ce parti fait vraiment peine à voir…
  • Le mouvement écolo est évidemment le second grand vainqueur. Il talonne le PS, et s’installe durablement dans le paysage électoral. Mieux, il trouve avec Cohn-Bendit un vrai leader, une figure capable de rassembler autour de lui ceux qui auraient pu être effrayés ou anesthésiés par Jose Bove ou Noel Mamère. Pourvu que Dany le rouge ne se prenne pas désormais à rêver à un grand destin national…
  • La chute du MoDem ne surprendra que son président. Il paie son arrogance de jeudi dernier, et une autre forme de nombrilisme, celle d’un destin national désormais derrière lui.

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?