Les réformes ratées du président Sarkozy

Voilà un ouvrage extrêmement instructif, sur les raisons de l’immobilisme français. Au travers de l’analyse détaillée de 6 réformes (flexisécurité, représentativité des syndicats, réglementation des taxis, mise en place de la LME, taxation des heures supplémentaires et RSA), Pierre Cahuc et André Zylberberg illustrent bien comment la réelle volonté de réformer la société française pour la rendre plus adaptée aux conditions de vie moderne, bute depuis le début du quinquennat sur toutes formes de corporatisme.

Les réformes ratées du président Sarkozy ne cherche pas à donner une image négative du président ni de son gouvernement, mais plutôt à identifier les raisons de ses multiples échecs ou camouflets, déguisés en victoires pour de futiles raison de communication politique.

La conclusion de l’ouvrage est particulièrement importante. Les deux auteurs voient dans le cumul des mandats la véritable raison de cet immobilisme dangereux dans lequel notre pays se maintient. Citant Valéry Giscard d’Estaing (« Ceux que l’on voit beaucoup à l’Assemblée, on ne les voit pas longtemps« ), ils dénoncent cette caractéristique peu glorieuse dont la France aura sans doute du mal à se débarrasser avant longtemps. Dès lors, on peut se demander si les candidats des grands partis aux prochaines présidentielles qui se réclameraient d’un programme de réformes, ne se foutraient pas strictement de la gueule des électeurs: ainsi, seul un candidat détaché de tout formation politique d’envergure, et qui serait à même de toucher à la constitution pour faire interdire ce cumul des mandats, ne serait pas le meilleur candidat. Bayrou, vous avez dit Bayrou? Mais en aurait-il le courage?…

Voir aussi le compte-rendu qu’en donne Christophe Faurie sur son blog.

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?