Pour qui roule Taubira ?

Christiane Taubira roule-t-elle pour la droite ? Sa dernière initiative, et sa victoire la primaire populaire, loin de renforcer la gauche, semblent en effet ne viser qu’un objectif : affaiblir cette dernière et augmenter les chances de voir un candidat de droite l’emporter. Car soyons réaliste : elle ne piquera aucune voix aux candidats de droite. Et il y a très, très, très peu de chance de voir l’un des autres candidats du camp de la gauche jeter l’éponge. Arnaud Montebourg l’a peut-être fait il y a quelques jours, mais les candidats resté en lice ont une suffisamment haute opinion d’eux-mêmes pour laisser la place à un autre.

Copie partielle d’écran du site de la primaire populaire

C’est triste.

Triste de voir une gauche en lambeaux continuer à s’entre déchirer. Et creuser un peu plus profond la fosse où elle est en train de s’enterrer, de s’auto-détruire. Avec le risque, voire la certitude, non seulement de ne plus pouvoir rembourser ses frais de campagne en raison du seuil de 5% qui ne sera pas atteint mais aussi de réduire à néant ses chances aux législatives qui suivront.

AU passage, néanmoins, il faut reconnaître que l’ancienne garde des sceaux sous François Hollande, et candidate à la présidentielle de 2002 à qui l’on a longtemps imputé la défaite de Lionel Jospin, a montré qu’on peut, en deux temps trois mouvements, se propulser candidat au détriment des autres. La recette ?

Prenez une pincée de citoyenneté. Appelez le bidule « primaire populaire ». Débrouillez-vous pour en être la seule pointure volontairement candidate. Inscrivez- de force vos adversaires. Agitez le tout pendant quelques jours, et laissez vos amis voter. Vous en sortez vainqueur, avec un petit crédit médiatique suffisant pour appeler les-dits adversaires à la synthèse, si ce n’est au retrait de leurs candidatures.

C’est fort, non?

Reste à savoir d’où viendront les 500 signatures. Car quand on entend d’autres « petits candidats », style Zemmour ou Mélenchon, se plaindre des difficultés rencontrées pour rassembler ces 500 signatures, on se dit que de deux choses l’une :soit ces derniers se foutent de notre gueule, soit Christine Taubira bénéficie de soutiens discrets pour passer de 0 à 500 signatures en quelques jours…

Allez, patience, dans 70 jours la mascarade sera finie et on parlera d’autre chose.

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?