Parcoursup en Open Data

Si vos enfants ont passé le bac récemment, il est probable que vous ayez passé du temps sur Parcoursup. Il est même probable que vous vous soyez arrachés les cheveux devant cet outil. Non en raison de sa complexité, d’ailleurs – à l’usage, il n’est pas si mal conçu, par comparaison à d’autres plateformes – mais par l’exaspération qui peut se dégager d’un futur bachelier qui ne sait pas vers quelle filière s’orienter.

Je ne sais pas si c’était vraiment plus facile à notre époque. Mon choix de formation, je l’ai fait en lisant L’Étudiant et en y découvrant la filière grandes écoles. Des amis sont partis faire médecine sur le conseil de leurs parents. D’autres ont choisi de faire leurs études à l’étranger. Mais une chose est sûre: l’orientation se décidait bien avant la terminale. Déjà, dès la seconde, on savait si on s’orientait vers une carrière scientifique ou littéraire. Mais si on souhaitait avoir une vue d’ensemble sur les choix de formation, on ne disposait pas de beaucoup de données sur lesquelles s’appuyer.

Parcoursup, paradoxalement, résout ce problème. Il est très facile d’analyser les choix de parcours effectués par les élèves provenant de tel ou tel lycée, de telle ou telle académie: les données sont disponibles … en open data. Le site ouvert à cette occasion permet de s’appuyer sur une interface graphique assez simple, ou d’extraire les données pour jouer avec à sa guise (amis data scientists, à vous de jouer). Il suffit de cliquer sur ce lien:

https://data.enseignementsup-recherche.gouv.fr/pages/parcoursupdata/?disjunctive.fili&sort=tri

Supposons, par exemple, que je cherche à analyser le contingent des étudiants ayant choisi de faire la première année de PACES dans l’une des universités parisiennes, disons Pierre et Marie Curie. En trois clics, le tout est joué, voici ce que me dit l’outil…

Autre cas d’école, qui sont les 185 élèves admis en classe préparatoire MPSI à Louis Le grand? Ici aussi, le site fonctionne à merveille et fournit des éléments de réponse.

Je n’ai pas encore découvert toutes les subtilités de cette plateforme, mais qu’il me soit permis ici de saluer celles et ceux qui l’ont pensée et mise à disposition des élèves, des parents et des enseignants, même si pour l’instant on ne peut jouer qu’avec les données de 2018 (la mise à jour 2019 ne devraient pas tarder, miracle du digital…).

À défaut de leur servir pour choisir leur orientation, au moins auront-ils l’occasion de découvrir les statistiques de manière amusante et didactique…

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?