L'Université hébraïque de Jérusalem et ses amis français

L’université hébraïque de Jérusalem est l’une des plus anciennes institutions scientifiques en Israel. Officiellement ouverte en 1925, cette université compte d’illustres parrains: Chaim Weizmann, Albert Einstein, etc. Ce dernier a d’ailleurs légué son oeuvre et ses écrits à l’université, qui est ainsi dépositaire des droits de reproduction de la plupart des photographies de l’inventeur de la relativité…

Située sur le mont Scopus, elle fut interdite d’accès de 1949 à 1967, ses élèves et ses enseignants se retrouvant alors dans divers établissements de la partie occidentale de Jerusalem. A l’issue de la guerre des Six Jours, l’Université a retrouvé son campus, doté d’une superbe vue sur la vielle ville.

Des milliers d’étudiants sont passés sur les bancs de cette université, pour suivre des cours sur des sujets qui vont de l’histoire aux neurosciences. L’université de Jérusalem est également dotée d’une bibliothèque hors du commun, qui comprend l’ensemble des publications réalisées en Israel, à l’instar de la BNF en France.

Cette université accueille chaque année des centaines d’étudiants étrangers, français, anglais, américains ou en provenance d’autres pays, pour des périodes allant de quelques semaines en été, à plusieurs mois.

L’université de Jerusalem compte de nombreux lauréats de prestigieuses distinctions comme Robert Aumann et Daniel Kahnemann, prix Nobel d’économie, et depuis cette année le lauréat d’une médaille Fields, en la personne d’Elon Lindenstrauss.

Comme de nombreuses universités, celle-ci vit en grande partie des dons et legs en provenance d’anciens élèves, en Israel ou à l’étranger. Si vous voulez participer à l’effort de recherche et d’éducation dans cette partie du monde, n’hésitez-pas à adresser vos dons aux amis français de l’université de Jerusalem.

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?