Peut-on réparer le cerveau? De la recherche au traitement. Colloque de l’AFIRNe 2011

Ce dimanche a lieu le 6e colloque de l’AFIRNe, consacré à la recherche et au traitement des maladies liée au cerveau et au système nerveux. Parfait novice en la matière (malgré la lecture de l’Homme neuronal il y a 20 ans…), je vais tâcher de retracer les débats en direct, depuis le Palais Brongniart.

Introduction par Jean-Claude Picard

Un programme chargé, consacré à la fois à la recherche sur les différentes pathologies (Alzheimer, Parkinson, sclérose en plaque, épilepsie, etc.) et aux traitements et espoirs d’amélioration pour ces maladies.

La matinée

Yves Agid, Claude Feuerstein et Hagai Bergman vont parler de la maladie de Parkinson et de l’importance de la coordination internationale et multidisciplinaire. Claude Dubois et Matha Rosin-Weinstockvont traiter d’Alzheimer. Enfin, Frabçois Mauguière consacrera son intervention à l’épilepsie.

Les nouvelles méthodes

Il est important de comprendre le fonctionnement du cerveau pour proposer de nouvelles voies de traitement. Idan Segev va parler de la modélisation du cerveau. Nissim Benvenisty va parler de traitement des déficiences du cerveau en y injectant des cellules souches. David Picard interviendra sur les techniques issues des médecines asiatiques. Jacques Epelbaum parlera des moyens pour ralentir le vieillissement du cerveau. Enfin, Eilon Vaadia rappellera le rôle de l’ELSC, le nouveau centre de recherche dédié aux études sur le cerveau.

Le cadre et l’organisation de cette journée

La salle de conférence du Palais Brongniart, qui peut accueillir plus de 500 personnes. Connectivité réseau correcte en 3G, malheureusement pas de prise électrique… Public international oblige, les interventions sont en français ou en anglais, des casques permettent de suivre les débats dans sa langue de préférence. Les minutes du colloque sont publiées dans un livre, il y a déjà 4 autres livres publiés.

I- Actualités des pathologies

Monique Canto-Sperber, directrice de l’ENS, rappelle que la France et Israel sont à la pointe de la recherche dans ces domaines.

Bruno Dubois (Hôpital de la Salpêtrière) – Ce cerveau qui nous fait rêver

L’intervention de Bruno Dubois fait l’objet d’un article complet.

Marta Weinstock-Rosin (Université de Jérusalem) – Prévention du déclin cognitif lié à l’âge

La masse du cerveau d’un malade atteint d’Alzheimer diminue de manière significative. Lorsque le diagnostic d’Alzheiemr est fait, le patient a déjà perdu une masse importante de cerveau.

Le métabolisme de l’oxygène évolue chez les patients atteints d’Alzheimer. La production de radicaux libres endommage les neurones. Le neurone endommagé produit des « signaux de détresse » vers les autres neurones.

La présentation part ensuite sur l’acétylcholine-estérase et comment le ladostigil peut en prévenir les effets, démontrés sur l’évolution d’Alzheimer (à ce que j’en ai compris).

Des tests de mémoire sur des rats ont montré l’impact d’un traitement au ladostigil. En traitement préventif, les rats gardent la mémoire de ce à quoi ils ont été entraînés. Mieux, les rats qui ont été traités donnent l’impression de mieux s’occuper d’eux-mêmes: ils font plus d’activité, ont une apparence moins négligée (c’est flagrant sur les photos).

François Mauguière (Université Claude Bernard – Lyon I) – Le cerveau qui nous échappe: le contrôler suffit-il à la guérison?

L’intervention de François Mauguière est l’objet d’un article à part.

Yves Agid (Institut du Cerveau et de la Moelle Epinière) – Les mythes autour de la maladie de Parkinson

L’intervention d’Yves Agid fait l’objet d’un article à part.

Claude Feuerstein (Université de Grenoble) et Hagaï Bergman (Université de Jérusalem) – La stimulation cérébrale profonde: de la neurologie à la psychiatrie

Cette intervention fait l’objet d’un article à part. Jean-Claude Picard en profite pour annoncer la signature d’un accord de coopération entre les deux centres de recherche.

II – Nouvelles approches, nouveaux traitements

Bernard Esambert présente la session de l’après-midi. Il rappelle l’importance de la recherche dans ce domaine, notamment par rapport aux coûts afférentes aux nouvelles pathologies liées aux maladies neuro-dégénératives.

Idan Segev (Université de Jérusalem) – Modéliser le cerveau

L’intervention d’Idan Segev fait l’objet d’un article à part.

Nissim Benvenisty (Université de Jérusalem) – Les cellules souches indifférenciées

La présentation de Nissim Benvenisty fait l’objet d’un article à part.

David Picard (Moleac) – Une vision moderne de la médecine traditionnelle chinoise pour réparer le cerveau

La présentation de David Picard fait l’objet d’un article à part.

Jacques Epelbaum (Université Paris Descartes) – Le vieillissement peut-il être retardé?

La présentation de Jacques Epelbaum fait l’objet d’un article à part.

Eilon Vaadia (Université de Jérusalem) – Un nouvel agenda pour le cerveau

La présentation d’Eilon Vaadia fait l’objet d’un article à part.

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?