Jacques Epelbaum (Université Paris Descartes) – Le vieillissement peut-il être retardé? #AFIRNe

La répons est … oui. Depuis 1945, l’espérance de vie n’arrête pas de croître. Mais c’est très inégal. Cela varie fortement d’un pays à l’autre.

Le vieillissement est un phénomène multi-paramétrique. Il y a des facteurs génétiques, mais aussi sociaux-économiques (famille, école, environnement, activité), la construction identitaire de l’individu, l’estime de soi, la résilience cognitive, et bien sûr, le stress.

Qu’est ce que le vieillissement? Chaque homme voudrait vivre longtemps, aucun ne voudrait devenir vieux. C’est le vieux problème de l’inné et de l’acquis. La longévité dépend de la génétique et de l’espèce. Le corbeau, l’éléphant, atteignent le siècle. L’esturgeon vit plus de 100 ans. Au-delà encore, c’est surtout des espèces végétales.

Le vieillissement, c’est les mêmes effets, à des âges différents, selon l’espèce. Une étude montre que les animaux en restriction calorique restent en bon état plus longtemps. La mortalité liée à l’âge est diminuée chez les animaux en restriction calorique. Mis qui veut vivre en restriction calorique?…

Il faut donc trouver des molécules qui vont produire le même effet que la restriction calorique. Une étude aux US, sur des populations à qui ont a donné de la rapamycine, met en évidence un effet intéressant (la rapamycine provient de micro organismes trouvés sur l’ïle de Pâques). La rapamycine est un inhibiteur de la voie M-TOR ou des récepteurs de l’insuline ou de l’IGF1. Cette invalidation de l’IGF1 peut augmente la longévité sur des cohortes de souris. C’est donc une voie endocrinienne de la croissance.

On en arrive au rôle de l’hormone de croissance. La sécrétion de cette hormone baisse avec l’âge. Elle est rythmée tout au long de la journée, principalement pendant la nuit chez les jeunes, pendant le sommeil en ondes longues.

On a cherché d’autres composants chimiques, et on s’est intéressé au resvératrol, tiré du raisin. Une étude sur les microcèbes a permis de voir l’effet du resvératrol. Le resvératrol a un effet encore plus important sur le vieillissement que le régime.

Enfin, les pessimistes ont une mortalité sensiblement plus élevée que les optimistes…

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?