Lost in music

Cela faisait bin longtemps que je n’avais mis les pieds dans une salle de concert pour écouter un concert autre que du classique. Et pour ce retour aux sources, quoi de mieux que d’aller voir et écouter Nile Rodgers ? Ce guitariste a composé plusieurs dizaines de tubes, pour son propre groupe, Chic, mais aussi pour d’autres artistes ou groupes. Après avoir vaincu deux cancers, il effectue une tournée qui passait par Paris hier soir.

Alors c’est vrai, sa musique peut sembler répétitive. Toujours le même rythme de guitare, semble-t-il. Mais il faut aussi reconnaître qu’on a rarement fait musique plus entraînante. De la première à la dernière minute, Nile Rodgers, qui s’apprête à fêter ses 70 ans en septembre prochain, accompagné d’une formation sans aspérité, enchaîne les succès. Et toute la salle – la salle Pleyel ! – s’enflamme, pour reprendre les refrains : Freak out, We are family, Lost in music, etc.

Bien sûr, Nile Rodgers se permet d’interpréter les tubes qu’il a composés pour les autres, et c’est tout ce qui fait le charme de ce concert. On croit qu’on va écouter du Chic pendant une heure, et on se retrouve avec Madonna, Diana Ross, David Bowie, Sister sledge, Duran Duran et même Daft Punk.

Et même … le Run DMC. Car, on s’en souvient, le premier tube de cette formation de rap s’appuyait sur un sample d’un autre tube de Nile Rodgers : Good time

Peut-être pas le concert du siècle, mais pour moi, l’un des meilleurs auxquels j’ai pu assister ces dernières années.

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?