La leçon de marketing du Pinasse Café

Combien de fois êtes-vous déjà rentré dans un restaurant, sans avoir réservé auparavant, pour entendre le patron ou un des serveurs vous annoncer, sur un ton désolé : « vous n’avez pas réservé ? c’est complet« . Plus d’une fois, j’en suis sûr. Et que faites-vous dans ce cas ? Vous cherchez, en général, un autre lieu de restauration.

Et bien au Pinasse Café, le patron ne réagit pas de la même manière. Et j’ai pu le constater le weekend dernier, à l’heure du déjeuner.

« Désolé, c’est complet. Je n’aurai pas de place avant 45 minutes ou une heure. Mais si jamais une place se libère, je peux vous appeler, laissez-moi votre portable ». C’est ce que nous a répondu le patron, ou plutôt son épouse – mais son mari n’était pas loin. Rien ne l’obligeait à procéder ainsi. Elle aurait pu même nous laisser passer notre chemin, déjeuner ailleurs, de toute façon, il y avait assez de monde ce jour là pour palier une éventuelle défection. Mais non, on ne laisse pas partir un client.

Résultat : moins de quinze minutes plus tard, une table se libérait.

Avec une superbe vue mer.

Moralité : le Pinasse Café a tout juste.

  • Il satisfait ses clients, qu’ils soient des habitués ou non.
  • Il garantit un taux d’occupation maximal de ses tables

Avis aux autres restaurateurs, trop fiers d’annoncer que leur établissement est complet, et qui se lamentent, une heure plus tard, quand une ou deux réservations ont fait défaut.

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?