La droite la plus intelligente du monde?

Il fut une époque où l’ensemble des forces de droite en France était qualifié de "droite la plus bête du monde". Sa capacité à se diviser était une caractéristique des années 80-90. La dissolution de 1997, proposée par Villepin et entérinée par Jacques Chirac, en fut la caractérisation la plus évidente.

Mais aujourd’hui, force est de constater que, grâce au renouveau de ses cadres et à sa symbiose derrière un président décidément de plus en plus surprenant, la droite française ne répond plus à la description précédente. Mieux, les démarches d’ouverture pratiquées par Nicolas Sarkozy, sa capacité à enrôler les ténors de la gauche (DSK, Kouchner, Lang) dans des rôles au-dessus des partis, participe à la fois d’une rare capacité ouverture politique, et d’une volonté de renouveler les cadres politiques aussi bien à droite qu’à gauche. Peut-être éviterons-nous, grâce à ce travail de refonte imposé par le président de la république, de posséder la gauche la "gauche la plus bête du monde".

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?