La Classe Google

Et voici les Google Glass, en français les lunettes Google (ça en jette moins, n’est-ce pas?)

Pour 1500$, ces lunettes très design – un projet des créateurs de lunettes? – vous permettent non seulement de filmer ce que vous regardez, mais aussi de discuter avec des amis, et de partager en direct photos et vidéos via la connexion WiFi ou Bluetooth (avec vraisemblablement un autre appareil).

Personnellement, j’ai toujours rêvé d’avoir un appareil photo incrusté dans l’oeil , pour saisir certains instants fugaces qui ne se reproduiront jamais, et pour lesquels il serait inutile de sortir un appareil photo ou une caméra, tant ce que vous voyez va disparaître vite. La solution Google Glass n’en est pas si loin, et je ne pense pas qu’il soit nécessaire de développer un système d’eye tracking pour cela, la direction du regard importe peu, c’est surtout l’orientation de la tête qui compte la plupart du temps.

Mais comme Dave Winner, on peut s’interroger sur l’avenir de l’humanité connectée. Parler au téléphone dans la rue est déjà suffisamment perturbant, dans la relation avec son voisinage – ses amis, ses enfants, le commerçant du coin – qu’en sera-t-il quand on n’en sera à mobiliser non pas deux, mais trois ou quatre sens différents avec une personne distante? Les Google Glass, comme le téléphone mobile, c’est un pas de plus vers la dématérialisation de l’espèce humaine. Et que restera-t-il au fond, si ce n’est l’âme de chacun de nous?

Pour creuser le sujet:

Sharing is caring!