Premiers pas sur iPad

C’est Noel, et je me suis offert un gadget. Un vrai gadget. Beau, rapide, presque fiable. A force d’en entendre parler et de le voir utilisé par ci par là, j’ai craqué. Voici donc mes premières réactions après une sourde soirée (sacré correcteur) passée en compagnie de la bête, et saisies directement sur Safari.

  • Pas facile de bloguer. L’interface wordpress reste très similaire sous le couple Safari/iPad, mais quelques fonctionnalités disparaissent: le menu riche de FCKeditor, l’import d’images. Pas de scroll dans la zone de saisie du texte, je risque donc de faire court. Et de faire une deuxième passe sur cet article depuis un PC… (dont acte).
  • La prise en main de l’ipad est géniale. Très intuitive, comme un gros iPhone, mais en mieux. Les applis qui en sont capables sont partagées avec mon iPhone, je garde donc un accès a mon GPS payant iGo. L’autonomie a l’air correct, 12% consommes après 3 heures ininterrompues.
  • Ce que j’ai particulièrement apprécié: la compatibilité iPhone / iPad, notamment au niveau des branchements, les versions iPad de l’AppStore, de iTunes, de l’agenda, des réglages. le clavier, vraiment top.
  • Ce qui m’a particulièrement gêné: le déplacement des icônes, plus compliqué. (ça marche une fois sur 10). J’ai du recréer les groupes d’applis a la main dans iTunes, un calvaire. L’interface de la messagerie, qui affiche toujours le dernier mail. Ça doit se régler, mais où?
  • Les meilleures applis sur iPad (a ce stade): Twitter, vraiment bien fait. Flipboard (Flibuste), tellement séduisant. HP iPrint, qui a fonctionné sans devoir configurer quoique ce soit. Météo Eclair, très beau. Safari, très classieux. Les applications pour lire des livres: Kindle, eReader, Stanza, et iBooks. Waze, qui fonctionne nickel. rDesktop. VLC Streaming. TouchCalc, avec de très grosses touches…. HootSuite. et Google Earth, sublime.
  • Les applis les plus décevantes: celles qui ne gėrent pas ce large et bel écran, et notamment Facebook. Mais a quoi bon, me direz vous, puisqu’on peut accéder a la version web? Et les autres: SoTV, Foursquare, Shazam, iGo, le Scrabble, iSiddur, et toute une ribambelle de jeux gratuits. Je sais, ça coûte de l’argent de maintenir un soft, mais quand même, quelle abomination!

A quoi va me servir cet appareil, je ne le sais pas encore. L’aspect « fermé » de l’environnement Apple m’empêche de considérer l’ipad comme un outil de travail a part entière. La version mobile de GMail est sympa, mais moins confortable que celle à laquelle on accède d’un PC. l’absence de camera ne me gêne pas, l’absence de port USB va se faute sentir.

Disons que je dispose désormais d’un cahier électronique. Un peu cher, mais nettement plus tendance que les carnets moleskine, n’est ce pas?

NB: le lecteur attentif aura remarque que je reste un Early-adopter plutôt lent: lent à migrer vers iPhone, vers iPad. Et ce, malgré les rumeurs sur l’ipad2.

Désolé pour les fautes de frappe, le correcteur Apple reste difficile à maitriser.

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?