Premiers pas sur … iOS 6

Minuit. Les premiers tweets annonçant le passage sur iOS 6 apparaissent, je jette un oeil à mon iPhone qui me dit: oui, moi aussi, j’aimerais bien passer sous iOS 6. Et comme il me reste encore quelques documents à écrire, j’en profite pour télécharger la nouvelle mouture du système d’exploitation de nos iPhone. Une demi-heure de téléchargements,quelques tests, et voici mes premières impressions.

La mise à jour

Depuis la version 5 d’iOS, elle s’opère directement depuis le terminale, sans nécessiter de passer par iTunes. Il vous faudra néanmoins au moins 2,5Go de mémoire disponible pour cela. En cas de pénurie, il faudra peut-être fair ele ménage d’abord (virer quelques vieilles applis, des photos en double, des vidéos, etc.). Contrairement à iOS 5, qui de mémoire m’avait laissé un peu dans l’embarras, la procédure se finit très simplement, il suffit de passer quelques écrans, et on retrouve un iPhone opérationnel, avec quelques nouveautés…

Du côté du mail

On voit apparaître quelques nouveautés. La liste des boîtes mail, tout d’abord, se voit compléter d’une vue « VIP » où l’on indique une liste de contacts vraiment VIP, dont les mails feront l’objet de notifications via le centre de notification. Une vue « Drapeaux » permet d’accéder aux mails marqués.

Le marquage des mails (drapeau ou non lu) se fait désormais depuis les icônes placées en bas du message. Ils rejoignent la poubelle et l’icône de classement. Franchement, il était temps qu’Apple pense à tout regrouper à un seul endroit.

L’envoi de photos ou de vidéos fait également un bond prodigieux, puisqu’on peut désormais insérer une photo ou une vidéo depuis la rédaction d’un mail. Il était temps là aussi, ça ne fait que la 6e version de l’OS hein, entre nous…

Du côté de la cartographie

Là aussi, grande nouveauté : Apple a foutu Google dehors. Normal, la bataille du siècle se déroule entre ces deux géants. Du coup, il va falloir se faire à une nouvelle interface, youpi! Bon, entre nous, celle de Google Maps était perfectible. Celle proposée par Apple réalise également un bond prodigieux, car d’une application de cartographie, on bascule vers un véritable navigateur GPS. Les données nécessitent une connexion, donc pas la peine de jeter votre application TomTom ou iGo, qui restera de toute façon indispensable dès que vous sortez du territoire nationale (ah, les frais de roaming…).

Apple Maps, c’est son nom, introduit une vue en 3D qu’on peut trouver inutile, mais conserve les menus habituels: circulation, vue satellite, etc.

La navigation est fluide et fonctionne même en tâche de fond. On peut récent à l’écran principal via une barre en haut de l’écran, un peu comme un appel téléphonique. On regrettera que l’écran de navigation soit pleine page, et ne mentionne ni l’heure ni le niveau de la batterie. Le GPS fonctionne en mode portrait ou paysage, mais pas en mode à l’envers en faisant faire un tour de 180 degrés: c’est pourtant bien pratique car j’utilise le GPS avec un câble de recharge, et ne peut donc pas poser le téléphone sur sa base.

20120920-085237.jpg

Il manque pas mal d’infos sur l’affichage plein écran, à l’usage: durée du trajet, heure d’arrivée approximative, vitesse moyenne, etc. Informations proposées par les solutions de navigation habituelles.

S’appuyant sur la 3G et la géolocalisation, je suppose qu’Apple peut d’ores et déjà préparer une version intelligente, qui collecte les infos trafic et les vitesses collectées sur les axes de navigation, et donc, à terme, concurrencer Waze. Mais ce n’est pas encore le cas, et ce matin, Waze m’a encore proposé un itinéraire bien plus malin que d’autres navigateurs.

Ah, autre remarque, la navigation reprend les trois icônes auto / piéton / transports en commun, sauf que cette fois, le petit bus conduit à l’AppStore, où on nous propose de télécharger des applications (payantes) de transport en commun. Pas cool.

Enfin, on voit apparaître quelques mentions d’établissements commerciaux. Sur quelle base ces mentions apparaissent-elles? Existerait-il une sorte d’ « Apple places »?

Du coté des réglages

Un très bon point, avec l’introduction d’un mode « Ne pas déranger »: on indique une plage horaire, et hop, les appels et notifications durant cette plage ne nous réveilleront plus la nuit… sauf s’il s’agit d’appels urgents, par un de nos favoris.

Du coté du calendrier

Je n’ai rien remarqué de neuf, autrement dit: grosse déception. Il serait temps qu’on puisse visualiser le calendrier de ses collègues (via exchange), ou une vue moins limitée que celles qui sont proposées. De même, j’aimerais enfin pouvoir créer des événements privés sur mon agenda, mais impossible…

Du côté du clavier de téléphone

Il a été redessiné, et me paraît bien plus élégant. Bon point là aussi.

De nouvelles icônes

On voit apparaître un PassBook qui paraît bien prometteur, mais qui pour l’instant n’a pas l’air de fonctionner en France. Il paraît que les tarifs partenaires sont assez prohibitifs, si c’est sur la même base que pour les applications iPhone, ça promet…

Un relooking de l’AppStore

Là aussi, un bon coup de pinceau qui donne un coup de jeune à notre iPhone. Le mode de navigation parmi les résultats d’une recherche sur l’AppStore gagne également en fraîcheur, puisque désormais, on fait défiler les applis horizontalmeent.

Que du bon, donc?

Oui, une sacrément bonne mise à jour, même s’il manque quelques petites fonctionnalités, notamment du côté des agendas, et d’iTunes: les podcasts ont été sortis, on ne voit pas vraiment pourquoi, mais toujours pas de fonctionnalités de partage social à la Deezer ou Spotify. 9a serait pourtant si simple de rajouter un bouton Twitter ou Facebook…

Que du bon mais…

Que du bon, oui, mais un dernier point qui ternit tout le reste: depuis une heure, l’iPhone n’est plus reconnu sur le port USB! Donc:

 

  • plus de synchro via iTunes: pas d’importance
  • pas d’accès aux photos, ce qui explique que cet article soit à peu près un des seuls parlant d’iOS 6, sans aucune illustration…
  • mais plus de recharge via l’USB du PC, et ça, c’est franchement ennuyeux

A suivre…

Update 1: grosse instabilité du WiFi également, qui ouvre une fenêtre de connexion intempestive qui n’a rien à voir avec ma borne WiFi.

Update 2: le WiFi a l’air de tenir après un redémarrage de la bestiole.

Update 3: le port USB fonctionne de nouveau: en regardant bien dans le gestionnaire de périphérique, j’ai repéré un conflit de driver. Il suffit de le supprimer, puis de débrancher et rebrancher l’iPhone pour que ce driver se mette à jour automatiquement.

Update 4: petit gag ce soir. J’ai un iPad configuré avec les mêmes informations de connexion que cet iPhone, lui aussi passé sur iOS 6. Et bien comme par enchantement, Apple a décidé que mes SMS lui seraient désormais destinés! iMessage, je ne lui dit pas merci!

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?