Comment peut-on être français ?

Après avoir récemment lu un court essai de Chahdortt Djavann qui m’avait assez séduit par son exposé percutant, j’ai voulu aller plus loin et découvrir ses autres textes. j’ai commencé par celui dont le titre est le plus intrigant : Comment peut-on être français ?

Écrit dans un français chatoyant, ce roman nous fait découvrir Roxane, jeune iranienne fraîchement débarquée à Pairs, qui ne connait encore rien de la langue française, mais qui est heureuse d’être enfin à Paris, le « là-bas » dont elle rêvait tant en Iran.

On suit Roxane dans sa découverte de Paris et des parisiens, dans son apprentissage de la langue, dans les efforts quotidiens qu’elle fait pour maîtrise notre belle langue.

On la suit également dans ses déboires, sa solitude, ses doutes, son questionnement grandissant. Alors qu’elle a tout fait pour quitter l’Iran de son enfance, la première chose qu’on lui demande, c’est de parler de cet Iran qu’elle abhorre, tant il évoque de souvenirs douloureux.

Alors pour se construire – se reconstruire – elle se met à écrire des lettres vers un destinataire impossible : Montesquieu, le Montesquieu des Lettres persanes, dont le titre s’inspire, et dont elle porte le prénom d’une héroïne au destin tragique. Le roman bascule alors dans une forme épistolaire très drôle, mais aussi très critique, où Roxane s’interroge sur les paradoxes de la société française.

Jusqu’au drame final.

Je n’en dis pas plus, découvrez par vous-même. C’est un livre bouleversant. Dont on ne sort pas indemne.

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?