Dieudonné, j’ai écouté l’ignoblissime, et, à mon grand regret, j’ai ri

Récemment, je suis allé écouter Dieudonné.

J’avais envie d’assister au spectacle de la bête. J’avais envie de comprendre. Il faut comprendre ses ennemis. C’est ainsi que j’ai tenu à lire Mein Kampf de la première à la dernière page. Et si les Français avaient lu ce livre, comme Lyautey les y enjoignait en 1934  » Tout Français doit lire ce livre… » bref, je voulais assister au spectacle de Dieudonné. Cela faisait longtemps…

Date est donc prise. Samedi 22h. bien évidemment, aucun de mes amis, juifs ou non juifs, n’accepte de m’accompagner. Pas plus que ma famille Tant pis, j’irai seul en territoire ennemi. Pas très rassuré, je suis à la porte d’Issy, juste à côté, ironie, du balardgone, le ministère des armées. J’ai été prévenu dans l’après midi, par SMS, que le spectacle était avancé d’une heure. Ça ne m’arrange pas, mais je n’ai pas le choix, ils ne remboursent pas, au mépris de toutes les lois.

Les lois

Les lois, justement, Dieudonné en viole un paquet :

  • son bus – oui, le spectacle a lieu dans un bus – dans lequel s’entassent un soixantaine d’aficionados, ne comporte pas d’issue de secours. Je doute d’ailleurs qu’une commission de sécurité soit passée. Plus intéressant : ledit bus est posé sur cales. Il n’est donc pas roulant. A-t-il le droit de stationner là où il le fait ?*
  • Encore plus grave : Personne n’a de masque, et bien entendu, personne ne vérifie les passes sanitaires.
  • Les impôts. Dieudonné est en effet connu pour avoir été condamné pour fraude fiscale. Paie-t-il la TVA ? La taxe sur les spectacles ? Nulle mention n’en est faite sur le billet électronique qui vous est délivré.Je ne peux imaginer que la Préfecture de Police ne soit pas informée de tels viols systémiques des lois de la République. J’imagine que c’est à dessein qu’elle ne fait rien.

Dieudonné, un chef de secte.

En effet, il a toutes les caractéristiques du patron de secte :

  • Un public que je qualifiais d’aficionados. De vrais fans. Qui viennent et reviennent, qui le suivent, qui en discutent, avant et après. A ma grande surprise, d’ailleurs, ce ne sont pas des paumés, ni des immigrés. Majoritairement, des 25-30 ans, bourgeois, bien mis – je dois dire qu’il y a 2-3 spectatrices que j’aurais bien draguées. Bref, la france antisémite de l’extrême droite qui ne se reconnaît par dans Eric Zemmour…
  • Un vrai business. comme toutes les sectes, la dieudosphère – c’est ainsi qu’elle se nomme elle-même – est un business. Du billet à 35 euros, pour une spectacle d’une heure dans un bus, au livre – épais comme un sandwich SNCF aurait dit Renaud – à 15 euros, en passant par les DVDs, les mails promotionnels journaliers, tout est prétexte pour faire du chiffre d’affaires
  • Tout cela, bien entendu, avec force de prête-noms, des associés de la SARL « Les Productions de la Plume » qui tels qu’ils apparaissent dans les statuts – Madame Noémie Montagne et Madame Josiane Grue, semblent ne rien avoir avec Dieudonné, mais Noémie est sa compagne, et Josiane sa maman (je ne serais pas surpris qu’il disposât de cessions de parts en blanc, voire, que les cessions de parts aient eu lieu mais qu’il ne les ait pas fait enregistrer), au gérant, le fils de Dieudonné, Noé Mblala Mbala ayant remplacé, en début d’année, Noémie, démissionnaire. Ce dernier, âgé d’à peine 22 ans, a pour plus grand fait de gloire celui d’avoir joué, encore adolescent, dans l’AntisÈmite, chef d’oeuvre de son père…

Et pourtant j’ai ri.

Elie Semoun a dit un jour « Dieudonné, tu n’es plus drôle ». Je m’attendais à assister à un spectacle d’aigri, antisémite. Et j’ai assisté à un spectacle d’aigri, antisémite et extrêmement drôle.Dieudonné est drôle  quand il imite l’accent québécois, il est très drôle lorsqu’il singe un immigré centrafricain, et il est ,malheureusement, extrêmement drôle lorsqu’il décrit – ne soyez pas déçu, personnellement, je ne suis pas drôle du tout – le rabbin, archétype du menteur, la banque qui escroque ses clients, dont le siège est à Jérusalem – c’est d’ailleurs intéressant comme, en passant, il assimile, de facto, Jérusalem  à la capitale d’Israël, extrêmement drôle lorsqu’il moque, oui, vous avez bien lu, lorsqu’il moque Auschwitz. Seul passage moins drôle : lorsqu’il aborde Eric Zemmour. Il n’est même plus drôle du tout. Il devient simplement antisémite.

Oui, je dois l’avouer, moi qui suis plutôt difficile, j’ai souvent souri, j’ai ri à plusieurs reprises, et j’ai même éclaté de rire deux fois.Et en plus il est sympathique : il a pas mal vieilli, il a une longue barbe, ça lui fait un look de grand-père jovial.

Elie Semoun avait tort.

Dieudonné est drôle. Il est drôle dans l’ignoble. Il est drôle dans l’immonde

Et c’est pour ça que Dieudonné est dangereux. Chaque français devrait voir son spectacle. Lyautey l’a écrit en 1934.

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?