Benoit Mandlebrot

Photo of Benoit B. MandelbrotMathématicien, polytechnicien (X44, la même promo que Valéry Giscard d’Estaing et que le sénateur Laffitte) et juif d’origine polonaise, Benoit Mandelbrot était considéré comme le père des fractales, un ensemble d’objets aux propriétés particulières, construits par reproduction homthétique d’une figure initiale. L’image ci-après en illustre parfaitement le mode de construction.

Les fractales offrent d’étranges propriétés, comme le fait que leur longueur varie selon le nombre d’itérations employées pour les construire . Objets curieux, ils sont assez simples à dessiner, le mode de construction peut être expliqué à un enfant de 10 ans, qui pourra immédiatement en construire avec une règle et un crayon à papier. En trois ou quatre itérations, le résultat est suffisamment joli pour émerveiller le moindre élève de 6e, et participer à la découverte de la beauté des maths.

Mais ce n’est pas tout. Les fractales sont des objets aux illustrations tangibles, ils nous entourent, du flocon de neige aux nuages, en passant par le choux-fleur ou la côte de Bretagne.

Leur mise en image est absolument somptueuse. Ces objets ont été parmi les premiers utilisés pour la synthèse d’images par ordinateur. Les applications scientifiques sont tout aussi nombreuses: finance, médecine, biologie, géologie, l’univers des objets fractals (et non, on ne dit pas fractaux…) est d’une richesse étonnante.

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?