Benjamin Gates: tres decevant

N’est pas Indiana Jones qui veut. Benjamin Gates n’arrive pas à la cheville de l’aventurier de Spielberg, et le deuxième opuscule de ses aventures est franchement très décevant: Nicolas Cage, si bon dans les rôles décalés (chez John Dahl ou même dans Family Man) est vraiment mauvais ici, l’histoire est enfantine, les gags éculés, le scenario ridicule, et la fin grotesque. Même la prise de vue est de faible qualité, les prises en intérieur étant trop sombres, comparativement à ce qu’on aurait pu voir si Spielberg avait été aux commandes. Cerise sur le gateau, une musique lancinante de Trevor Rabin qui ne s’arrête jamais, et vous fait sortir de la salle avec une grosse migraine

Bref, vivement Indiana Jones #4 en mai prochain.

Mais q'est ce que je fous la?...

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?