Apple joue les taux d’intérêt contre le taux d’imposition

Apple est une société paradoxale à plus d’un titre: technologique, managériale, financière. C’est une entreprise réellement mythologique, et cette mythologie va bien au-delà de ses produits. On le sait depuis un an, Apple est une société immensément riche, qui préfère s’endetter que payer des impôts…
Apple Watch

Apple est assise sur un tapis de cash. Le montant de sa trésorerie avoisinerait 195 milliards de dollars, pour une valorisation de 760 milliards… De quoi verser de substantiels dividendes à ses actionnaires. Oui, mais cet argent est placé à l’étranger, pour éviter de payer des impôts sur le sol américain.

Du coup, Apple préfère s’endetter, et de manière non négligeable, mais à des taux astronomiquement bas. L’endettement d’Apple est ainsi passé de 30 à 40 milliards de dollars en huit mois, rappelle Techcrunch. Tout cela pour pouvoir verser des dividendes à ses actionnaires.

En quelque sorte, Apple joue les taux d’intérêts contre le taux d’imposition. Est-ce économiquement responsable? A chacun d’en juger.

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?