Visite de Radio-France avec X-media

Parmi les groupes d’anciens élèves de l’Ecole Polytechnique, X-Media est sans doute l’un des plus récents. Et même intéressants. Ce groupe organisait une visite de Radio-France mardi dernier.

Ce fut, pour moi, l’occasion de parcourir pour la première fois les locaux de France-Info, de croiser Laurence Jousserandot ou François Lepage en plein journal de 12h, et d’en découvrir les caractéristiques, présentées par Patrick Roger, actuel directeur de la station: 5 millions d’auditeurs par jour, 16 millions sur trois semaines – 70% de direct. 1 millions de visites par mois sur le site internet de la station, qui permet de la capter là ou la couverture radio n’est pas disponible (France Info ne couvre encore que 60% du territoire…).

Il y a désormais une caméra sur le plateau de France-Info. Devinez pourquoi...
Il y a désormais une caméra sur le plateau de France-Info. Devinez pourquoi...

L’occasion, également, de rencontrer et d’écouter l’élégant Jean-Paul Cluzel nous présenter le groupe Radio-France, ainsi que sa vision pour les prochaines années, vision qu’il ne pourra mettre en oeuvre puisque, c’est officiel, il ne sera pas reconduit à la tête de la maison. Là aussi, l’occasion de glâner quelques chiffres: Radio-France, c’est 4200 salariés, 7 stations nationales, 41 stations locales France Bleu, 660 journalistes, un financement à 92% par la redevance, mais aussi … 4 formations musicales (orchestre national de France, orchestre philarmonique de Radio-France, le choeur et la maîtrise).

Bref, une véritable institution, qui se pose des questions sur son avenir, notamment face à la désaffection des jeunes vis a vis de la radio (c’est particulièrement vrai aux US) ou quant à la diffusion sur Internet. Les différentes personnes rencontrées rappelaient, justement, que si Radio-France paye le même prix pour diffuser en ondes hertziennes pour 1, 5 ou 10 millions d’auditeurs, il n’en est pas de même sur Internet: la bande passante présente un coût non négligeable, et il n’est peut-être pas si utile d’aller chercher à maximiser son audience sur ce média là.

Retenons quand même la remarquable stratégie de podcasts mise en oeuvre, notamment sur France-Culture. Il faut dire que j’en suis l’un des plus fervents consommateurs, et que je ne raterais pour rien au monde l’Ali Baddou de la veille le matin sur mon iPhone.

Jean-Paul Cluzel a Radio-France

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?