Un type bien ne fait pas ça

Il y a des livres qu’on achète pour son auteur, d’autres pour ce qu’on en dit, d’autres encore par hasard. Celui-ci, je l’ai acheté pour son titre, qui m’a immédiatement frappé. Un type bien ne fait pas ça, quelle phrase magnifique. Tout est dit dans ce titre. La notion de bien, définie par les actes et le rapport à l’autre. Et le choix offert à l’être humain, celui d’un comportement positif – être quelqu’un de bien – ou son contraire. Je ne me souviens plus, d’ailleurs, comment je suis tombé sur ce titre, mais voilà, j’ai immédiatement acheté ce livre il y a quelques mois, m’en réservant la lecture pour cet été.

De quoi s’agit-il? Tout simplement d’un des nombreux ouvrages rédigés par le médecin et biologiste Axel Kahn (j’ai par la même occasion découvert qu’il en publie à peu près un tous les ans). Celui-ci est particulièrement axé sur son parcours personnel,  la recommandation faite par son père, d’être quelqu’un de bien, et comment tout au long de sa carrière d’interne d’abord, de médecin puis de généticien et de membre du Comité consultatif national d’éthique il a été amené à prendre des positions, faire des choix, aprfois douloureux, pour rester en accord avec cette magnifique maxime, un type bien ne fait pas ça.

Dons d’organe, recherche sur les cellules souches, euthanasie, nombreux sont les sujets qu’aborde Axel Kahn, dans un style qui témoigne d’une immense rigueur intellectuelle et  ne laisse aucun doute sur ses convictions et ses choix personnels.

Inutile de vous dire que j’ai beaucoup apprécié la lecture de ce livre. Axel Kahn, dans une grande intelligence, ne nous demande pas d’accepter ses choix personnels, mais nous pousse plutôt à nous poser les questions et à y apporter nos propres réponses, en respectant une approche de la notion de bien, qui me laisse penser que malgré une éducation religieuse catholique (seul son grand-père est juif, alsacien), sa morale est d’un des premiers enseignements du judaïsme, celui de Hillel, pour qui Ce qui est détestable à tes yeux, ne le fais pas à autrui. C’est là toute la Torah, le reste n’est que commentaire. Maintenant, va et étudie…

Cet article vous a plu? Partagez-le!