Axel Kahn

Généticien, blogueur, ancien président de la Ligue contre le cancer, Axel Kahn est décédé d’un cancer dont il avait informé ses lecteurs et ses abonnés il y a plusieurs semaines. Frère de Jean-François Kahn, il avait raconté sa vie par fragments dans certains de ses ouvrages, dont un qui m’a profondément marqué : un type bien ne fait pas ça. Le titre, lui-même, résume à peu près sa philosophie de vie, et je dois avouer qu’il m’arrive souvent de m’y référer, quand j’hésite entre plusieurs options aux conséquences douloureuses.

Marcheur, Axel Kahn avait traversé la France il y a quelques années, et avait raconté son périple sur son blog, dans un style passionnant. Il faisait preuve à la fois de connaissances scientifiques pointues, et d’une maîtrise parfaite de la langue française. D’une certaine manière, il incarnait une certaine idée de l’élite intellectuelle. Un mensch, dirait-on dans certains milieux.

Ces derniers jours, Axel Kahn avait décidé de laisser un témoignage à la fois écrit (sur son blog) et oral (lors d’un récent numéro de la Grande Librairie) de sa fin de vie. Ses derniers articles, touchants, sont une invitation à reconsidérer la mort, comme faisant partie intégrante de la vie. Un dernier message humaniste, en quelque sorte.

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?