Touche pas à ma doudoune!

Depuis quelques années, le retour du froid rime avec la sortie des doudounes, ces énormes vestes fourrées, certes confortables, mais proposées à des prix extrêmement élevés. Il n’est pas rare, pour certaines marques, comme Moncler ou Canada Goose, de dépasser le seuil des 600€ voire d’atteindre la barrière des 1000€. 1000€ pour un manteau? A ce tarif là, il n’est pas étonnant de constater un développement spectaculaire … des vols de doudounes.

Il paraît que le duvet d’oie est un des composants essentiels de la doudoune. De là, probablement, peut-on inférer le sens de l’expression « se faire déplumer », car avec des vêtements à de tels prix, on se fait déplumer deux fois: la première lors de l’acquisition du-dit vêtement, la seconde lorsqu’on se le fait voler…

doudoune

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?