Starry, le router WiFi ultrasimple made in USA

Découvert dans un récent numéro du magazine Time, Starry est un router WiFi conçu pour celles et ceux qui n’ont pas envie de se soucier d’adresses IP, d’adresses MAC ou de DHCP. Bref, ceux qi veulent utiliser les technologies du digital sans se soucier de leur mode de fonctionnement.

Starry UX

L’hypothèse de base de Starry, c’est que les systèmes d’accès aux WiFi tels qu’ils sont actuellement commercialisés, ne sont pas conçus pour le grand public. Passe encore qu’on doive ressaisir une clé WPA (à moins que ce ne soit WEP? ou WPA2?) collée au cul de notre box. Lais dès que plusieurs appareils sont connectés, que des conflits d’adresses se produisent, qu’une mise à jour dérègle la configuration d’un appareil, patatras!

Pour résoudre ce type de problème, Starry propose une interface utilisateur simplifiée, avec de gros boutons colorés pour représenter les appareils connectés, un code couleur pour identifier ceux qui fonctionnent bien de ceux qui ne sont pas convenablement raccordés, et une application mobile pour piloter tout cela. Qui plus est, le réseau Starry peut être élargi très simplement en rajoutant des bornes supplémentaires qui se configurent toutes seules pour étendre la couverture du réseau WiFi.

Ca a l’air bien beau, mais d’abord, c’est un peu cher (350$) pour un routeur WiFi. Et puis ensuite, honnêtement, ce n’est pas parce qu’un appareil mal connecté apparaît en rouge clignotant sur une grosse boîte un peu design, que cela va être plus facile de réparer le réseau…

A mon humble avis, Starry fait partie de ces projets plein de bonnes intentions initiales, mais qui ne font que combler à moitié les attentes que les consommateurs en attendent. Pour ma part, je reste très circonspect. A suivre?

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?