Social Media ROI

Parmi les nombreux livres consacrés aux médias sociaux, celui écrit par Olivier Blanchard deviendra surement un best-seller. Social Media ROI est en effet l’un des rares ouvrages sur le web social en entreprise qui s’intéresse précisément aux questions de rentabilité d’une telle démarche, et notamment afin de justifier les investissements qui doivent être réalisés pour cela.

Rappelons qu’Olivier Blanchard sera présent lors de la prochaine conférence Like Minds / Media Aces, le 28 juin prochain. Si vous souhaitez venir l’entendre ou le rencontrer, il vous suffit de vous inscrire ici (200€ jusqu’au 1er juin).

Concrètement, le livre est organisé en quatre parties, très accessibles.

  1. La première explique pour les médias sociaux ont leur place en entreprise, notamment en abordant les principaux cas d’usages: accélérer les ventes, support à la relation client, dynamique RH, business intelligence et relations presse.
  2. Olivier Blanchard aborde ensuite l’intégration des médias sociaux en entreprise. Il distingue quatre phases là où Yann et moi y voyons trois étapes (la dernière correspond à un mix des deux dernières phases), détaille bien les rôles et responsabilités impliquées, et consacre un chapitre très intéressant au recrutement de l’équipe médias sociaux.
  3. Le livre se poursuit par la description de la gestion au quotidien des médias sociaux en entreprise. L’aspect de l’externalisation est abordé en détail, ainsi que des sujets particuliers comme la gestion de crises ou la relation client.
  4. Enfin, le livre s’achève sur la partie consacrée au ROI. Blanchard est de ce point de vue très précis, différenciant parfaitement les éléments financiers (baisse de certains coûts, accroissement des ventes) de ceux qui ne le sont pas (nombre de fans, satisfaction client, etc.), et rappelant que la mesure du ROI doit être précisément faite sur les aspects financiers.

Par sa structure efficace, ses explications simples mais directes, Social Media ROI va peut-être bien devenir le livre de chevet des responsables des médias sociaux en entreprise (du moins ceux qui parlent anglais, pour les autres, il reste celui-ci). Pour vous en convaincre, jetez donc un oeil à la présentation suivante, qui reprend certains éléments de la dernière partie.

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?