Sergei Brin, lui aussi

La communauté des dirigeants blogueurs compte une personnalité de plus, et non des moindres, en la personne de Sergei Brin, un des fondateurs de Google. En ouvrant son blog dénommé Too, l’associé de Larry Page frappe un grand coup das la blogosphère, d’un premier billet au titre aussi étrange que poétique: LRRK2.

Car tout l’art d’un dirigeant blogueur consiste à trouver cette alchimie subtile, qui permet de mêler des sujets d’intérêt professionnel, à une expérience riche, et à cette touche de pathos qui confère aux billets une dose d’humanité et d’authenticité que l’on peut reporcher à d’autre sblogs plus froids et mécaniques.

Avec Sergei Brin, on est servi dès l’entrée de jeu. On apprend, ainsi, que Sergei Brin présente un risque génétiquement fort de maladie de Parkinson, maladie dont souffre sa mère et dont il expose avec tact les évolutions. Jusque là, rien de spécialement osé, si ce n’est dans ce "risque" présupposé.

Car d’où Sergei tient-il son information? Tout simplement d’un diagnostic obtenu auprès de la société qu’il a cofondé avec son épouse, 23AndMe, une entreprise qui permet d’obtenir des informations sur son propre patrimoine génétique. A partir d’un bout de votre ADN, cette société vous explique quels sont les risque pathologiques que vous présentez, d’obtenir des informations sur votre patrimoine héréditaire, de vous confronter à la masse en terme de signature génétique. Un programme chargé, risqué, ambitieux, mais qui permet à Sergei de poster son premier billet.

Mêler une dose d’histoire personnelle, un peu de sensationnalisme et du business: voici la vraie recette du blog de CEO. Bravo Sergei!

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?