Qu’ils aillent manifester en Pologne!

C’est par cette saillie que le président de la République s’est exprimé dans l’avion qui le menait au sommet de l’ONU sur le climat. On sent poindre dans cette expression tragi-comique la forme d’agacement classique chez Emmanuel Macron, qui fait un usage régulier du subjonctif pour intimer un ordre, un conseil, ou mettre un terme à un débat.

Qu’ils aillent manifester en Pologne! (à propos des manifestants sur le climat)

Qu’ils viennent me chercher ! (au sujet de l’affaire Benalla).

Bien entendu, ce genre de petite phrase résonnera parfaitement aux oreilles de nos compatriotes, qui y verront les mêmes accents de mépris et de dédain exprimés par l’Ancien Régime à l’encontre du peuple, deux ou trois siècles plus tôt.

Qu’ils mangent de la brioche ! (propos attribués à Marie-Antoinette, mais apparemment de manière erronée).

La réponse des autorités polonaises n’a pas tardé: il n’y aura pas, de leur part, de conseil d’aller manifester en France, vu que nous disposons, depuis quelques mois déjà, de suffisamment de manifestants dans les rues le samedi après-midi.

Au fait, comment dit-on « en même temps » en polonais?…

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?