Microsoft + Skype = Microskopt?

La vie est pleine d’imprévus. C’est vrai, qui aurait dit, il y a 8 ans, que le logiciel de téléphonie sur IP lancé par le fondateur de Kazaa – l’un des logiciels de téléchargement en P2P les plus célèbres – serait un jour vendu à Microsoft pour la bagatelle de 8 milliards de dollars (à peu près la capitalisation boursière d’un Dassault Systèmes…)?

Voici quelques idées pour essayer de comprendre (mais pas sûr qu’on y arrive).

Skype, c’est le coucou de la téléphonie sur IP. Il pond ses oeufs dans le nid des autres, là où les solutions maisons ne marchent pas… Son soft, bien foutu, peut rapidement vampiriser un réseau, en attaquant tous les ports ouverts. De fait, Skype n’est pas l’ami des DSI, qui, la plupart du temps dans les grands groupes, en coupent l’accès. Du coup, Skype ne peut pas se vendre (du moins pas encore) aux entreprises, il est cantonné à un rôle C2C. Quelques PME l’utilisent, mais si peu. Rejoindre le portefeuille Microsoft, c’est la consécration: messieurs les DSI, attendez-vous à en acheter du Skype, et au kilo!

Microsoft galère dans la téléphonie mobile et les smartphone. Présent dans ce secteur depuis belle lurette – en suivant Palm, le système Windows Mobile s’est naturellement étendu aux téléphones mobiles  pour proposer des smartphones dès 2001-2002 – Microsoft n’a pas réussi à suivre les révolutions: 1- Blackberry 2- iPhone 3- Android.

  • BlackBerry: il a enterré Palm / Handspring (Treo) avec son système simple, efficace, doté d’un clavier et de la navigation Internet. Aucun appareil sous Windows CE / Mobile n’a réussi à réaliser cet exploit.
  • iPhone: c’est le premier appareil doté d’une interface tactile multipoint, et ses ventes ont explosé. La révolution, une fois encore, n’est pas venu de Redmond.
  • Android: mieux encore, le grand rival Google réussit l’OPA du siècle auprès des fabricants de SmartPhone, et en 2 ou 3 ans devient le système le plus vendu, enterrant (provisoirement?) Nokia.

Au final, en moins de 6 mois, c’est deux alliances majeures que Microsoft réalise sur ce secteur: alliance avec Nokia, acquisition de Skype. La boucle est bouclée, on peut s’attendre à de prochains SmartPhones solides comme du Nokia, dotés de la téléphonie sur IP en 3G avec vidéo comme sur Skype … mais pas forcément simple ni efficace comme Windows Mobile…

Sharing is caring!