Lazare Ponticelli

Le dernier poilu est décédé cette semaine. Sa vie, à cheval sur trois siècles, lui a permis de voir de près ou de loin la bêtise humaine dans toute sa splendeur. Ce qui ne l’a pas empêché de créer une entreprise qui lui survivra. Sa confiance en l’homme devait être inébranlable.

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?