Kodak K-O

Je vous parle d’une marque que les moins de vingt ans ne doivent pas connaître. C’était au temps où après avoir pris des photos, on devait passer à la FNAC ou ailleurs déposer une petite bobine, pour recevoir, quelques jours plus tard, une enveloppe contenant des négatifs et quelques photos papiers, ou encore quelques diapositives. Bref, le temps où Kodak dominait le monde de la photographie.

Il a suffit d’une dizaine d’années pour tout balayer. Et pourtant, il y avait tant de belles choses à faire dans la position d’un Kodak… Sic transit gloria mundi.

Qui sera le prochain?

Sur le même sujet, chez Henri Kaufman, Christophe Faurie et chez Olivier Cimelière.

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?