Inviter ses contacts à aimer la page LinkedIn que l’on gère… une fausse bonne idée?

Le mouvement qui conduit LinkedIn à se « Facebookiser » se poursuit… Depuis le début de la semaine, les heureux administrateurs d’une page LinkedIn peuvent inviter leurs contacts à suivre la page LinkedIn qu’ils gèrent (fonctionnalité en cours de déploiement, il se peut que vous n’y ayez pas encore accès). C’est une fonctionnalité que les utilisateurs de Facebook connaissent depuis longtemps. Il n’y a d’ailleurs pas besoin d’être admin de la page Facebook pour inviter ses amis.

Sur LinkedIn, il est nécessaire d’être administrateur pour pouvoir inviter à suivre. Du coup, cela réduit largement le champ des possibles. On ne peut inviter à « liker » que les pages que l’on gère, autrement dit, c’est une fonctionnalité pour patron de PME ou Social Media Manager. Dommage, on y était presque, mais va falloir trouver mieux, chez LinkedIn.

Car inviter ses amis à suivre la page que l’on gère, c’est un intrusif. Personnellement, je n’ai vraiment pas envie de suivre toutes les entreprises dirigées par mes amis, la liste serait trop longue, et entre les éditeurs de logiciel, les courtiers en assurance, les patrons d’agence et tout le reste, qu’est ce que cela génèrerait comme bruit!

Non, l’idéal, c’est d’inviter à suivre les pages qui apportent réellement quelque chose à leurs abonnés: des idées, du contenu, de la lecture intéressante. Autrement dit, je m’abonne à des pages qui m’intéressent parce qu’elles m’aident à développer mon activité, et non parce que leurs administrateurs sont des amis.

À bon entendeur…

Vous pouvez suivre la page The Daily Finance, si vous le souhaitez. Mais je ne vais pas inviter mes contacts qui ne sont pas concernés à la suivre, cela n’aurait pas de sens !

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?