Il y a 10 ans naissait Media Aces…

Poursuivant la séquence nostalgie, je vous propose de revenir dix années en arrière, à l’automne 2009, lors de la création de Media Aces.

Une histoire de sérendipité ?

L’association Media Aces est née un peu par hasard. À cette époque, le monde occidental souffrait encore des conséquences de la crise des subprime, Federer n’avait pas encore remporté autant de Grands Chelems et Nicolas Sarkozy était encore au pouvoir. Else & Bang s’appelait encore blogAngels, et la pérennité de l’agence était loin d’être assurée. Hébergé dans les locaux de Tralalère, rue de Braque, je n’avais que peu de clients à gérer et ne savait pas comment développer l’activité autour des blogs d’entreprise.

C’est alors que Thomas Blard m’appela. Journaliste sur LCI, il venait de lancer Décideurs TV, une Web TV dédiée aux sujets pros: finance, immobilier, mais aussi communication. Et à l’époque, il cherchait quelqu’un pour animer une chaîne sur les blogs d’entreprise. Par un heureux hasard, il était tombé sur le site de blogAngels (comment? je ne l’ai jamais su) et m’avait contacté pour me proposer d’animer l’émission.

À l’époque, je n’avais aucune expérience d’animateur. Après avoir enseigné près de quinze années à l’EPF, je n’avais aucune peine à m’exprimer en public. Mais je n’avais presque jamais pris la parole derrière une caméra. Et n’avais encore jamais animé d’émission régulière. Mais j’ai quand même répondu positivement à son offre.

Ambiance décontractée chez Décideurs TV

Quand Hervé K. rencontre Yann G.

Il fallait donc trouver quelques personnes à interviewer. Pas simple, je n’avais pas beaucoup de clients à mettre en avant (et je n’ai jamais interviewé mon premier client, Yoplait, dans le cadre de cette émission). Je me suis donc mis en quête d’interlocuteurs à interroger sur leurs blogs d’entreprise. Comment les trouver? j’avais beau avoir écrit le Guide du blog d’entreprise quelques mois auparavant, je ne disposais pas d’un matériau suffisant. Mais je me suis armé de patience, ai lancé quelques requêtes sur Google et sur LinkedIn, et au bout de quelques mois, j’avais interviewé plus d’une trentaine de responsables de blogs d’entreprise: BNP Paribas, Société Générale, Chambre de commerce de Paris, Ben & Jerry, La Camif, etc. J’avais suffisamment de matière pour écrire un nouveau livre sur le sujet, mais ce n’était pas l’objectif.

Le guide du blog d’entreprise n’est pas une légende, il a vraiment existé. Orange Business Services y avait même gagné un Ange d’or!

Yann Gourvennec officiait alors chez Orange Business Services. Je l’avais interviewé sur les blogs qu’il avait lancé peu de temps auparavant, et à l’issue de l’émission, lui avais demandé ce qu’il tirait du « Blog Council« , une association qui regroupait des grandes entreprises qui utilisaient les blogs et les medias sociaux. Créée par Andy Sernovitz, le pape du Word of mouth marketing qui dirigeait aussi l’agence Gas Pedal, cette association imposait à ses membres deux conditions: une certaine taille, et une cotisation annuelle de quelques milliers de dollars. Yann me répondit très franchement qu’il n’en tirait presque rien, car Nokia et Orange étaient les seules entreprises européennes à y participer. Un conseil d’entreprises américaines qui parlent de sujets d’entreprises américaines, quoi.

Ce qu’il manquait, selon lui, c’était un Blog Council européen. C’est alors que j’eus l’idée du siècle: pourquoi ne pas monter ce Blog council européen? Il ne fallut pas longtemps à Yann pour rebondir et se déclarer partant. Il demanda à Andy Sernovitz s’il acceptait que nous créions le european chapter de son association, ce à quoi il répondit quelque chose comme: « euh, quoi, l’Europe, c’est quoi? Faites ce que vous voulez, hein, mais le blog council, c’est ici aux US, point barre » (en anglais probablement). Nous avons donc créé une association ex nihilo avec Yann. Les statuts furent déposés rapidement, courant juin 2009 l’association Media Aces était née, et en septembre 2009, nous tenions la première conférence de l’association, sur le toit de la Grande Arche, au Musée de l’informatique qui s’y trouvait alors…

De conférence en conférence

Pendant les quatre années qui suivirent cette première conférence, Media Aces s’est développée, en démontrant tous les trois mois environ, sous la forme de conférences toujours réinventées, que les médias sociaux avaient de véritables usages en entreprise. Plusieurs personnes sont venues y témoigner, à la Grande Arche, à l’École des Mines de Paris où dans les locaux du MBA ESG, au fil du temps, venant nous raconter leur utilisation des médias sociaux au quotidien, chez MMA, France Télévisions, Orange France, IBM, Ericsson, Business France ou à la FNSEA.

Media Aces fut l’occasion de formidables rencontres. Celle avec Yann, d’abord et surtout. Mais aussi Jean-Marc Goachet, Thierry Crahes, Fadhila Brahimi, Olivier Cimelière, Richard Menneveux, Philippe Gérard, Stéphane Lapeyrade, Jérôme Colombe, Yves Landoyer, Alexandre Commergnat, Marie-Laure Vie, Hervé Pillaud, Florence Morgen, Franck La Pinta, Bertrand Duperrin, Philippe Nieuwbourg, et j’en oublie sûrement.

De l’engouement produit par Media Aces est aussi sortie une collection de livres professionnels, la collection des livres « … expliqués à mon boss », qui compte déjà une dizaine d’ouvrages au compteur. Je n’oublierai jamais que le premier de la série, Les médis sociaux expliqués à mon boss, fut tiré à plus de 6000 exemplaires, et fut construit grâce aux nombreux témoignages des membres de Media Aces qui avaient accepté de partager leur expérience.

Une question de timing…

Media Aces est née au bon moment, juste à l’éclosion des usages pros des médias sociaux. Plus tôt, cela n’aurait intéressé personne. Plus tard, nous nous serions retrouvés avec d’innombrables organisations et événements concurrents, et n’aurions pas réussi à développer notre discours et faire valoir notre point de vue. Mais comme toutes les belles histoires, celle-ci s’est achevée il y a quelques années, avec la dernière conférence tenue à l’ESG (merci Armand Derhy). Les médias sociaux sont devenus mainstream, comme on dit. Et les « As », véritables pionniers, se sont rangés.

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?