Fußball Über alles

Pan sur le bec! Du jamais vu en 58 ans de coupe des champions de football: deux clubs du même pays vont s’affronter en finale. Et il fallait, bien entendu, que ce soit l’Allemagne, L’Allemagne, ce pays dont Coluche disait, je crois, que: le football est un jeu qui se joue à 11 contre 11, et à la fin c’est l’Allemagne qui gagne, voit pour la première fois deux de ses clubs s’opposer en finale. Mais ce n’est absolument pas une première comme le fait remarquer le commentaire ci-dessous: deux clubs anglais se sont opposés en 2008, deux espagnols en 2000. Cela m’apprendra à forcer sur la bière les soirs de match.

Récapitulons: Le Bayern de Munich écrase par deux fois Barcelone (4-0 à l’aller, 3-0 au match retour en Espagne). De son côté, le Borussia Dortmund bat le Real de Madrid 4-1 à l’aller, et limite la casse (2-0) au match retour. La démonstration de force du football allemand est donc parfaite. Certes, on a eu affaire à un Barcelone sans Messi, son buteur et meneur de jeu. Mais la double défaite est quand même particulièrement cinglante.

Est-ce une surprise? Pas vraiment, car si Barcelone a gagné par trois fois en 2006, 2009 et 2011, Munich était en finale trois fois en quatre ans: en 2010 et 2012, et désormais en 2013.  L’Inter l’avait sorti en 2011 en 8e (égalité sur les deux matche, avantage des buts marqués à l’extérieur) et Barcelone l’avait sorti en quart (4-0 à l’aller au Nou Camp, 5-1 au retour, là encore le but à l’extérieur).

Le Bayern rencontrera donc le Borussia Dortmund en finale à Wembley. Dortmund a déjà gagné le titre, en 1997, et le match se jouait … dans le stade olympique de Munich.

Hasard du calendrier de la Bundesliga, ces deux clubs seront opposés le weekend prochain, dans une sorte de répétition générale.

Mais cette année, il faut être réaliste: le Bayern part archi favori.

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?