Est-il rentable d'ouvrir un compte vendeur sur Amazon?

Vendre des livres d’occasion a longtemps été une pratique dont je me suis abstenu: ni bourse aux livres, ni passage chez Gibert Jeune à la veille de la rentrée. J’étais trop attaché à mes vieux bouquins pour m’en séparer. Un vieux livre, ça se relit quand il est bon, ça s’expose dans le cas contraire, et ça finira bien par intéresser un ami qui vous remerciera de le lui avoir prêté.

Malheureusement, l’évolution du prix du mètre carré en région parisienne ces derniers temps, et la facheuse accumulation de nombreux ouvrages techniques parfois dépassés m’a conduit à me livrer à la revente de certains vieux livres. Ceux qui ne m’ont pas intéressé ou que personne ne relira (ex: un livre sur le WAP, un autre sur Second Life, …). Pour cela, j’utilise une fonctionnalité intéressante, le compte vendeur Amazon. Un truc simple, qui permet de positionner des livres d’occasion dans la même page que le livre neuf, et de le proposer à un prix intéressant. Amazon prélève au passage sa quote part, de l’ordre de deux ou trois euros. L’acheteur fait une affaire, et je me débarasse de mes objets encombrants en gagnant un peu d’argent (il faudra qu’un jour j’écrive un billet sur le "Small Business").

Bref, tout le monde devrait y gagner. Mais dans ce bas monde, rien n’est parfait. Il y a un hic. C’est que pour expédier l’ouvrage, il faut passer par La Poste, et que cela revient cher. Et même quasiment inintéressant. Car pour que l’acheteur ne recoive pas un beau de carton froissé, il vaut mieux bien envelopper le livre avant expédition – Amazon le fait très bien d’ailleurs, depuis sa création. Or ce type d’emballage ne court pas les rues. La plupart des papeteries vous proposent des enveloppes matelassées au mieux. Et La Poste vous propose … l’enveloppe livre pré affranchie. Elle est jolie, matelassée, et elle vaut … 5,46 euros pour un livre de poche, et un euro de plus pour un format 15×20. Oui, vous avez bien lu. Pour expédier un livre de poche à 5 euros, il faut débourser un peu plus de cette somme. Bref, vous l’aurez compris, le compte vendeur Amazon profite essentiellement … à La Poste. Dommage.

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?